AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Freedom, arabe (é)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chocolat
Admin tout Choco' !


Messages : 1504
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 17

Info'
Trèfles:
197/250  (197/250)

MessageSujet: Freedom, arabe (é)   Lun 21 Juil - 15:24

Freedom de Pado



Touts droits réservés à Attlid pour ses photographies

Freedom, étalon arabe de 14 ans
∞ propriétaire : Seychelles

« Whao ... Freedom est juste... magnifique. Sa robe très clair, sa belle tête expressive, ses  aplombs parfaits, ses sublimes allures... un reproducteur hors norme. Aucun doute, les poulains issu de cet animal ne pourront qu'être aussi beau. Comme beaucoup d'arabes, la discipline de prédilection du beau Freedom est l'endurance. Sa souplesse et son élégance en font aussi un bon cheval de dressage et de spectacle. L'obstacle? Il n'y a jamais touché, à part quelques barres au sol en liberté. Mais oui, tout cela était trop parfait... Freedom est chaud, très très chaud. S'il s'ennuie, il va piaffer, si le cavalier sur son dos se laisse faire, il saisira la première occasion pour partir dans un galop incontrôlable. Dès le départ, il vous faudra vous imposer, lui faire comprendre qui domine pour ne pas vous faire marcher sur les pieds ou il en profitera. Il vous faudra également le concentrer sur le travail, bien le faire avancer en début de séance avec des transitions dans et hors allure, et aussi le mettre le plus longtemps possible au paddock pour éviter de vous faire traîner toute la séance. Si, dès le départ, il comprend que vous êtes son ami et que vous l'encadrez bien, il n'y a aucune raison pour qu'il vous fasse voir le sable de la carrière de plus près. Ne soyez pas trop pressée de le monter, apprenez d'abord à le connaître, gagnez sa confiance et tout se passera pour le mieux par la suite, car il est extrêmement dévoué quand il apprécie le cavalier qu'il a sur le dos. »

► arbre généalogique



Parents :  unknow

Poulains :  Neji


► points

∞ confiance : 36
∞ soins : 36
∞ débourrage : 25/25
• dressage : 22
• saut : 05
• cross : 09
• trec : 05
• course : 05
• endurance : 05
• horse-ball : 10
• pony-games : 00
• polo : 10
• pole bending : 00
• reining : 04
• barrel race : 04
• amazone : 01
• travail à pied : 31
• longe : 02
• longue-rênes : 00
• attelage : 01
• balade : 03
∞ TOTAL : 117

► palmarès

points concours : 47
∞ Classements :
05 en première place
03 en deuxième place
01 en troisième place
Bonus événements : 16 pts concours

4ème avec Chocolat au Local 1 (trec)
3ème avec Chocolat au Local 2 (dressage)
7ème avec Chocolat au Local 03 de travail à pied
1er avec Chocolat au Local Spécial 01
2ème avec Chocolat au Local 10 amazone
2ème avec Chocolat au Local 11 de longues-rênes
1ère avec Seychelles au National 20 dressage
1ère avec Seychelles au National 23 longe
1ère avec Seychelles au National 22 obstacle
1ère avec Seychelles au National 24 Course
2e avec Seychelles au National 28 Barrel Race




Dernière édition par Chocolat le Dim 26 Fév - 20:08, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !


Messages : 1504
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 17

Info'
Trèfles:
197/250  (197/250)

MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   Lun 21 Juil - 17:56



Forbidden Friendship
« Freedom »

dans les écuries du Haras → Listen

Je n'ai pas réussi à dormir de la nuit... enfin ! ENFIN ! Je vais revenir au haras de pado ! Ça faisait longtemps ! Nouveaux chevaux, nouveaux directeurs, nouveau proprio', nouveaux cavaliers. BREF, tout est nouveau. Les bâtiments ont été rénové et sont maintenant magnifiques, les chevaux, toujours aussi bien entretenus, le paradis, mon paradis. Je me suis levée à l'aube, je n'en pouvait plus d'attendre sans rien faire dans mon lit. Après tout ce temps, je vais pouvoir recommencer à monter ! C'est toute excitée que je descends les marches et que je commence à prendre mon déjeuné. Je remonte me préparer, et laisse un petit mot sur la table de la cuisine pour signaler à mes parents où je suis. Bien sûr, j'avais préparé toutes mes affaires la vieille, si bien que j'ai juste à enfiler mes boots avant de partir. Je balance mon lourd sac rempli d'affaire plus ou moins utile sur mon épaule et je sors dans la maison, en veillant à faire le moins de bruit possible. Je respire un grand coup et regarde la ciel. Nous aurons une belle journée, pas un seul nuage ne vient gâcher la couleur de cette étendue immaculée, encore pâle en raison de l'heure matinale. Je trottine jusqu'au portail de ma maison. Le haras n'est qu'à 15 minutes à pied et plus ou moins 8 minutes à vélo, si je me dépêche. Je décide au dernier moment de prendre ma bicyclette. C'est les cheveux au vent que j'arrive à l'écurie. Aaaah... cette odeur, rien ne pourrait me rendre plus heureuse en cet instant. Je descends rapidement de ma bicyclette et la range sur le côté. Il n'y a encore personne, tout est calme, tranquille... Je respire un grand coup une dernière fois, et part dépose mon gros sac vers l'écurie du haras. Aucune tête ne dépasse, ils sont tous encore endormis. Je décide de commencer ma visite par les différentes installations. J'en fais le tour rapidement. Toutes sont immenses et très esthétiques pour ne rien gâcher. Il y a tous ce qu'il faut pour faire n'importe quelle discipline. De plus, tout est propre et bien rangé. Je décide de ne pas aller vers les terrains de cross et de TREC, un peu trop loin pour la fille impatiente que je suis. Je retourne donc vers les écuries, mais fait d'abord le tour de celles de proprio'. Je lâche un grand soupir. Je n'ai jamais vu d'écuries aussi magnifique de toute ma vie, même le peu que j'ai vu de celles du haras étaient moins belles. Je fais un rapide tour, il n'y a pas beaucoup de chevaux. Je trottine ensuite vers l'écurie du haras. Là où je vais peut-être trouver la perle rare, du moins je l'espère. Pour l'instant, aucun cheval n'a sortit sa tête à travers la porte du box. Je passe doucement devant chaque box en m'attardant sur certain, et là, je vois un sublime arabe. Je reste bouche bée. Un modèle pareil, sur une écurie comme le haras de pado? Mais c'est magnifique ! D'habitude, les arabes ne m'attirent pas spécialement, mais lui... sa robe est superbe ! Je passe mes doigts sur la petite plaque sur laquelle est inscrite son prénom je murmure : Freedom de Pado ... Quand je redresse la tête, je le voit attentif à moi, les oreilles en avant. "Aucun doute, tu es un bel étalon, toi". Avant de tenter quoi que ce soit, j'observe un peu la bête. Elle n'a pas de blessure apparente, ni rien qui me fasse tiquer pour le moment. J'approche doucement ma main et attends qu'il daigne s'approche un peu. Au bout de quelques seconde, il approche lentement pour sentir ma paume. Je reste immobile quelques instants, et avance ma main lentement vers son chanfrein. Je lui caresse de haut en bas. Il semble la regarder, méfiant. Il s'ébroue brusquement et part vers le fond de son box. Je soupire, il n'a pas l'air spécialement sociable, mais ça me plaît, c'est lui que j'ai choisis... J'attrape mon licol. Je pense directement à le mettre au paddock, puis je le panserai et le marcherai peut être un peu. De toute manière, je ne compte pas le monter avant plusieurs séances. Je préfère d'abord qu'on apprenne à se connaître un peu. Je pars donc chercher mon licol bleu ciel, qui va lui aller comme un gant vu sa robe. Je lui montre à travers la porte de son box. Il le renifle et semble immédiatement comprendre ce qu'il va lui arriver. Il commence à piaffer tout seul dans son box. Pfiou, ça a pas l'air d'un facile lui. "Calme-toi, caaalme-toi". J'essaie d'utiliser ma voix la plus douce et la plus ferme en même temps. Il semble que ça ne le calme que très peu. Je m'approche de lui et pose ma main sur son encolure. Il sursaute d'abord, mais me paraît plus calme "Et ben loulou, calme-toi, t'inquiètes pas, je vais te mettre au paddock". Je prends mon licol et lui met autour de la tête avec des gestes précis, mais lent pour ne pas qu'il prenne peur, même si j'ai plutôt l'impression qu'il joue un peu la comédie. Je remarque au passage que le bleu de mon licol lui va comme un gant. J'attrape la longe et le fait sortir de son box. Nous partons ensuite en direction des paddocks flambants neufs. Je remarque que Freedom est plutôt respectueux, et marche au même niveau que moi, un bon point. De loin, je vois les grandes étendues de verdure.

De retour vers les box, j'attache Freedom à l'anneau sur le mur. Il semble bien plus détendu qu'avant sa sortie au paddock, ça lui a fait du bien, aucun doute. Je pense le mettre au paddock même la nuit s'il devient par la suite ma demie-pension. Rien qu'à cette idée je souris. Freedom ne doit pas beaucoup m'apprécier, mais moi, je l'adore déjà. Sa jolie robe claire est tâchée de boue par endroit. Je sors de ma caisse mon étrille et lui la passe sur la corps. Il ne semble pas très douillé, et plutôt endormis après s'être bien défoulé. J'en profite pour regarder ses membres pour voir s'il n'y a rien qui cloche, mais tout est en ordre. Je passe plusieurs minutes avec l'étrille, à enlever la terre, encore fraîche, puis je prends mon bouchon et le cure-pied pour finir. Il ne semble plus réagir. Pour le réveiller un peu, je fais claquer ma langue. Ses oreilles pivotent dans tous les sens et s'arrêtent sur moi. Je le caresse doucement, puis finis par lui donner un morceau de carotte. "Tiens, on se réveille tout de suite quand il s'agit de manger!". J'en rajoute aussi une dans sa mangeoire. Je le caresse une dernière fois, puis je détache la longe et le laisse dans son box. "A demain Freedom"

© code by Lou' sur Epicode


_________________




Dernière édition par Chocolat le Mer 23 Juil - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !


Messages : 1504
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 17

Info'
Trèfles:
197/250  (197/250)

MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   Mar 22 Juil - 13:20

+ 2 points confiance
+ 3 points soin

+ 3  Trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !


Messages : 1504
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 17

Info'
Trèfles:
197/250  (197/250)

MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   Sam 26 Juil - 17:23



Test Drive
« Freedom »

dans les écuries du Haras → Listen

Ça y est. On m'a passé un coup de fil hier, Freedom est devenu ma demi-pension depuis hier soir. L’excitation du retour au haras de pado s'était un peu attendu, elle est remplacée à présent par une folle envie d'aller voir le bel étalon. Dès que j'ai reçu l'appel, j'ai immédiatement voulu aller le voir, mais la raison m'a rattrapé, car il était déjà vingt-et-une heure et que je ne pourrais passer que très peu de temps avec lui, puisque je suis crevée. Je suis donc partis me coucher, mais ce matin, j'ai la pêche. Tout comme l'autre jour, je me réveille tôt, mais le temps est plutôt frais, si bien que je me décide à attendre le début d'après-midi, même s'il risque d'avoir plus de monde à l'écurie. En attendant, je me fais un petit programme de la journée. Je ne compte pas le monter aujourd'hui encore, donc je vais plutôt commencer par une mise au paddock suivit d'un bon pansage, puis on ira dans le rond de longe pour commencer un peu le travail, sans le brusquer. En espérant bien évidemment qu'il n'y ai personne dans celui-ci. Sinon, je pense faire un balade en main, et tant pis pour l'entraînement... Je finirai bien sûr par un bon pansage, puis je le mettrai au paddock pour la nuit. Puisqu'il est devenu ma demi-pension, je peux organiser ses sorties au paddock comme je le souhaite, et le laisser le plus longtemps possible dans sa prairie me paraît la meilleure chose à faire. Je prends mon petit déjeuné en vitesse, puis me prépare directement pour aller au haras l'après-midi. La mâtiné se passe très lentement, je dis à ma mère que je prépare un sandwich pour manger avant le reste de la famille. Je l'engloutit et rassemble mes affaires d'équitation. J'enfourche ensuite ma bicyclette et roule jusqu'au haras, mon sac sur l'épaule. Tout comme l'autre jour, je place mon vélo sur le côté puis file directement voir Freedom. Je suis plutôt satisfaite en constatant qu'il n'y a que deux filles dans les écuries. Je les salut rapidement, et me dirige vers le box de l'arabe. Il mâchonne un brin de paille. Je fais claquer ma langue et l'appelle doucement. Il relève sa joli tête. J'avance doucement ma main vers son chanfrein et le caresse pendant quelques secondes, avant qu'il décide que s'en est assez, et qu'il replonge la tête vers les petits brins de foin qui lui avaient échappés. Je soupire et dépose mon énorme sac sur le sol. J'en sors ma toute petite mallette de pansage (ben oui, faut bien qu'elle tienne dans mon sac) et mon licol. J'ouvre lentement la porte du box et appelle Freedom. Je lui passe délicatement la muserolle et attache la têtière avec soin Il se laisse faire, sûrement qu'il doit se rappeler qu'hier, il est allé au paddock s'amuser après que je lui ai mis. Je fais attention à bien ouvrir en grand la porte du box, puis je fais sortir l'étalon et referme le box après qu'il soit passé. Je le guide rapidement vers le paddock. Au passage, j'en profite pour regarder s'il n'y a personne dans le rond de longe. A ma grande déception, une fille l'occupe déjà avec un joli poney alezan. J'espère qu'elle aura libéré l'installation quand Freedom aura fini de se défouler et que je l'aurai nettoyer. Tout comme hier, il est plutôt respectueux, n'essaie pas de me prendre la main. Je le caresse et lui parle doucement durant tout le trajet.

© code by Lou' sur Epicode


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !


Messages : 1504
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 17

Info'
Trèfles:
197/250  (197/250)

MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   Ven 1 Aoû - 12:44

+ 1 point confiance

+ 2  trèfle 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !


Messages : 1504
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 17

Info'
Trèfles:
197/250  (197/250)

MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   Sam 23 Aoû - 18:00



Topsy Turvy
« Freedom »

dans les écuries des propriétaires → Listen
Je suis hystérique, complétement. Ça fait au moins trois nuits que je ne dors plus, en fait, depuis qu'on m'a annoncé que... Je ris intérieurement, tout ce bonheur d'un coup. Je me dis à moi-même d'être prudente, je suis montée si haut que la chute n'en sera que plus rude. Je frotte mes yeux. Même si j'ai déjà dit trois fois à ma mère que je n'étais absolument pas fatiguée, je suis bien obligée de l'admettre maintenant. Je baille et sors de mon lit avec des gestes lents, tâtonnant dans le noir pour trouver des habits. Je m'habille tant bien que mal et après avoir ouvert les volets je sors de ma chambre. Aucune trace de ma famille, ils sont certainement déjà au haras... Ma mère m'a dit qu'elle m'enverrait un message quand tout sera prêt. J'ai encore le temps à mon humble avis, il n'est que 9h30. Je ne devrai pas avoir trop de mal à m'occuper d'ici là, si il veut bien sortir de ma tête ! Je me douche, me change pour aller au haras et me coiffe une fois encore d'une longue tresse me descendant dans le dos. Je ne m'attarde pas plus dans la salle de bain. Je n'ai pas faim, me je prends une pomme tout de même que je mange lentement. J'allume la télé, en gardant mon portable bien en vue sur la table basse. Aucune chance de rater un message comme ça. Mais les minutes passent, et aucune nouvelle. Je commence à regarder toutes les dix minutes, puis cinq, puis deux, pour voir si je n'ai rien reçu. Au final, il est midi, et je décide de manger de bonne heure, sans mes parents, pour pouvoir partir de la maison dès réception du SMS. Je n'ai pas très faim cependant, et cela se termine avec un peu de pattes et une pêche en dessert. Je m'accoude au plan de travail et mange, tout en continuant d'attendre ce satané message. Je fais ensuite ma vaisselle et attend, les yeux rivés sur mon horloge. Je sors prendre l'air, et regarde dans ma rue. Tout est calme, pas un bruit ne vient déranger les petites maisons individuelles soigneusement alignées le long de la route. Le soleil est haut dans le ciel, le ciel lui-même, sans nuage apparent. Après un dernier sur le jardin impeccable des voisins, je rentre. 13h00. Aucun message. Je soupire et décide de rassembler mes affaires d'équitation, tout dans un grand sac de sport. Je me place sur une chaise de la cuisine, regarder l'aiguille des secondes avancer bien trop lentement à mon goût

Enfin ! J'ai failli me fracasser la tête sur la table, tellement le bruit du vibreur sur la table a résonné à mes oreilles. Je m'empresse de prendre le portable, déverrouille fébrilement et regarde l'écran "1 nouveau message : Maman" Je lis cette petite phrase tout haut. J'ai cru que ça n'arriverai jamais ! Ah, moi et ma patience légendaire... Je lis le message. "Tout est prêt, vient tout de suite pour les infos pratiques". Je me lève d'un bond et prend le sac de sport que j'avais préalablement préparé. J'enfourche ma bicyclette et arrive au haras en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Je range mon vélo sur le côté et cours jusqu'au bureau du directeur, sous les regards des quelques cavaliers présents. Ma joie doit pouvoir se lire sur mon visage, car certains me sourient en retour. J'arrive enfin devant le bureau. Je respire un grand coup, essaie de montrer une expression digne et impassible, puis abandonne, voyant l'échec. Je frappe et ouvre la porte. La première chose que je vois sont mes parents, assis côte à côté. Le directeur me regarde à travers ses lunettes et, à mon grand soulagement, me sourit. Je n'ai pas beaucoup eût l'occasion de le voir, ce monsieur. Je suis un peu intimidée devant lui. Je dis bonjour et le directeur du haras me demande de m'assoir. En effet, il me montre une chaise vide à côté de ma mère. Je m'assois docilement et écoute attentivement. "Bonjour Doriane." Je lui fais un bref signe de tête. "Avant de dire la phrase que tu souhaites entendre, il y a quelques informations que je dois te donner. Maintenant, l'écurie dans laquelle tu dois te rendre se trouve un peu plus haut. Il y a moins de box tu verras, mais ils sont plus spacieux. Le harnachement est maintenant le tient, tu es libre d'en racheter si tu le souhaites. Ensuite, je dois te donner une clé, qui te servira à entreposer tout ton matériel. Les casiers se trouvent juste devant l'écurie". A ces mots, il me tend une petite clé. Je me vois déjà la perdre avec toutes mes affaires à l'intérieur. Je chuchote à ma mère "Tu pourras m'en faire un double s'il te plaît?" Un hochement de tête confirme ma proposition. Le directeur poursuit "Les paddocks pour chevaux de propriétaires se trouvent plus loin, tu devras le déplacer toi-même." J’acquiesce. Je sens la fin des explications venir et je ne tiens plus en place. "Bref, comme tu l'as compris, mais je sais que tu as envie de me l'entendre dire ... Freedom est maintenant à toi, nous te le vendons bien sûr contre bons soins.". A ces mots je bondis de ma chaise et le directeur me tend une main, que je m'empresse de serrer. "Tu peux aller le voir maintenant". Je jette un regard vers mes parents, c'est seulement auprès deux que j'attends le feu vert. Ma mère me sourit. Je les enlace et leur murmure une ribambelle de remerciements à la suite.

Quand je me redresse, je regarde une dernière fois le bureau, puis sors de la pièce en sautant plus qu'en courant. J'ai la petite clé bien en main, et avant toute chose, je vais voir l'écurie des propriétaires et ces fameux casiers. Il ne me faut pas longtemps pour y arriver, j'ai l'impression d'être sur un nuage. Je reste bouche bée. Déjà que l'écurie du haras étaient splendides, il n'y a juste pas de mots pour décrire celle-ci. Le bois est en acajou, ou peut-être en bois de rose ? En tout cas, le bois à une jolie couleur rougeoyante, comme du feu. Les barreaux des box sont d'un vert foncé s'accordant parfaitement avec le rouge des boiseries. Mais ce n'est pas tour, les barres d'attaches et les extrémités des barreaux sont peints en or. Je m'avance dans l'allée, sans oser toucher quoi que ce soit. Des chevaux se trouvent déjà dans les trois premiers box. Il y a notamment un joli cheval noir qui à l'air totalement à sa place dans ce décor. Je m'avance jusqu'au quatrième box. Une plaque est apposé sur la porte "Freedom de Pado". Décidément, ce cheval, MON cheval va être comme un prince dans cette écurie. Je rentre dans l'abri décerné à mon palomino. Le box est déjà paillé, un filet rempli de foin tout frai est accroché au-dessus de ma tête. L'abreuvoir automatique est parfaitement propre. Bref, tout est parfait. Je sors et referme le loquet derrière moi. Je pars alors voir les casiers. Je les trouve très facilement, mais j'avoue ne pas avoir pensé un seul instant qu'il pouvait être aussi grand. Il s'agit en fait d'une mini-sellerie personnelle. Il y a en tout 15 portants pour selles et filets, répartis sur trois murs. Je ris. Avant d'avoir 15 selles à mettre ici... Déjà une, ça serait sympa ! A cette pensée, je me rends aux écuries du haras, pour aller chercher tout le harnachement de Freedom. Je prends selle et  filet que je ramène illico dans ma petite sellerie personnelle. Je pars ensuite chercher dans mon sac le tapis que je réservais à Free'. Je le place sous la selle, ainsi que son amortisseur. Je place sur un autre portant les deux licols que j'ai. Je remarque alors que le sol est recouvert de paille. Je ramènerai des caisses la prochaine fois, mais pour le moment, je dépose tout par terre, à savoir guêtres, cloches, protèges-boulets, bombe, cravache, longue longe, chambrière, ainsi que ma mallette. Il n'y maintenant plus rien dans mon sac. Ça me fera moins lourd à porter ce soir ! Et même tous les soirs qui vont suivre. Un sentiment de bonheur m'emplit et ne me quitte plus. Je réfléchis alors. Pour commencer, je vais mener Freedom jusqu'à sa nouvelle écurie. Je vais lui laisser un peu de temps pour s'y faire, puis je le sortirai en manège ou en carrière, je n'ai pas encore décidé. Je prends donc un licol tout simple, puis je referme la porte derrière moi, en mettant la petite clé dans ma poche.

Je mets le licol sur mon épaule droite et trottine jusqu'aux paddocks les plus proches. Freedom avait une place de choix, très près des écuries du haras, mais maintenant, il sera installé plus loin. En effet, dès que j'arrive, je remarque immédiatement que la fine plaque avec marquée le prénom de mon étalon a disparu. J'appelle Freedom de loin pour lui signaler ma présence et entre dans le paddock. Il me regarde arriver de loin, mais reste brouter à sa place jusqu'à je sois assez proche de lui. Je tends ma main vers son épaule, et commence à lui parler doucement "Tu te rends compte mon beau ? Tu m'appartiens à présent, rien ne pourra plus nous séparer, même si pour l'instant, tu as l'air de t'en fiche royalement" . Il continue de manger bruyamment. Je tire un peu sur sa crinière pour lui faire relever la tête et enfile le licol, sans peine pour une fois. Je le caresse et le fait trotter vers les nouvelles écuries. Je le ramène au pas dès que j'aperçois au loin l'écurie des proprio'. Mais Freedom lui est bien décidé à me faire directement tourner vers son ancienne écurie. Je caresse et fait claquer ma langue. "Non non, c'est pas par-là.". Je le mène tranquillement vers les écuries, même si Freedom lance des regards inquiets à l'opposé, mais bientôt, le bâtiment se fait petite dernière nous et le palomino cesse. Je le caresse et fait entrer l'étalon dans l'allée. Il regarde autour de lui et remarque un autre étalon, le même sur lequel je m'étais arrêté. Il baisse les oreilles un court instant, avant que je ne le mène vers le quatrième box, à côté d'un joli petit welsh gris du nom de Quelque Fois. J'ouvre en grand la porte du box de mon étalon et le fait entrer à l'intérieur, puis je referme la porte derrière moi en sortant "A tout à l'heure Freedom"

Je reviens deux heures plus tard, le temps pour moi d'aller voir mes parents et de parler un peu de tout et de rien, mais surtout du cas Freedom. Ils semblent tous les deux très heureux pour moi, au moins autant que je le suis moi-même. Je leur montre les installations, les casiers et les écuries. Au final, ils repartent tout deux vers la maison pour m'apporter des caisses, afin de ranger les affaires que j'ai laissé traîner sur le sol. Ma mère revient peu de temps après avec quatre caisses gris et assez grande, ainsi qu'un marqueur noir comme je lui avais demandé, afin d'écrire pour chacune ce à quoi elles servent. Toutes deux nous nous rendons à mon casier. J'enfonce la petite clé argent dans la serrure et tourne deux fois. Tout est disposé par terre. Je décide de faire une caisse pour mes affaires à moi. J'essaie de prendre une jolie écriture, et inscrit "Affaire personnelle" dessus. Je range ma bombe, mes mini-chaps ainsi que ma cravache, ma chambrière que je mets verticalement, mes éperons et pour finir ma grande longe. Dès que je pourrais, j'amènerai également des chaussettes et un pantalon de rechange ainsi qu'un imperméable, une polaire puis n'oublions pas le gilet, pour le cross notamment. Dans une seconde boîte, j'écris lisiblement "Affaires de Freedom" J'y place donc ses guêtres, protèges-boulets et cloches, puis j'ajoute aussi ses deux licols, un bleu classique et un éthologique avec leur longe respective. Je n'ose pas imaginer le foutoir, si un jour j'ai plus de chevaux. Mais je n'y pense pas, je suis tellement comblé par Freedom pour le moment. Puisque ma mère a pris quatre caisses, je mets les deux caisses restantes sous les deux caisses pleines, et pour finir, je place ma mallette entre les deux caisses. Voilà. Fière de moi, je referme le casier. Ma mère me dit au revoir une seconde fois avant de repartir. Personnellement, je décide de laisser encore du temps à Freedom, je pars donc vers les paddock pour repérer celui où il sera par la suite. Effectivement, il est un peu plus loin, mais de pas grand chose. Je décide de continuer l'allée des paddocks et découvre alors ceux de Rescue Me. Une très jolie arabe se trouve dans l'un deux. Elle semble assez agressive, queue en panache, un trot fière comme je n'en ai jamais vu.

Pendant plus d'une heure, je regarde la belle, puis je me décide à rentrer voir Freedom. Le chemin jusqu'aux écuries me paraît interminable, tellement je suis pressée de revoir mon petit étalon. quand j'arrive, je vois Freedom en train de manger dans son filet à foin, l'air apaisé et un peu fatigué, comme après une dure journée. "Pauvre loulou, dommage, on va travailler aujourd'hui !"Je pars chercher le licol de l'étalon dans le petit casier ainsi que ma mallette, puis revient vers lui. J'entre lentement dans son box et le caresse doucement. Enfin, je lui passe le licol et l'attache juste devant son box. Un bon pansage lui fera le plus grand bien, même si j'avoue qu'il n'est pas très sale. J'ouvre donc ma mallette et passe l'étrille rapidement, puis coup de bouchon. Enfin, les sabots. Comme toujours, même principe. Je descends le long de la jambe, tapote avec l'ordre "donne" plusieurs fois, puis prend le pied. Enfin, ne pas oublier de féliciter. Je fais ça pour les trois premiers, mais au dernier, j'ai juste à demander "donne" et il lève son pied. Toute contente, je prends un bout de carotte caché dans ma mallette et le donne. Je redemande et il fait de même. Je lui gratte bien les sabots et caresse. "C'est parfait mon gros". Aujourd'hui, le pansage n'aura pas duré longtemps, en plus avec un Freedom un peu endormi, ça va être plus cool au manège. Je me dépêche d'aller chercher tout le harnachement de l'étalon et revient les bras chargés. Je pose tous ça sur la porte  du box, et commence par lui mettre son jolie tapis bleu ciel, puis son amortisseur en mouton. Enfin, je place délicatement la selle sur le dos de l'étalon. Maintenant que j'y regarde de plus près, ça serait pas mal de racheter une nouvelle selle. Celle-ci commence à s'user, le cuir est comme "froissé". On verra ça une prochaine fois, une selle, ce n'est pas donné. Je sangle de deux petits trous, puis dégarotte bien tant que ce n'est pas trop serré. Ensuite, je place le licol en collier et mets les rênes au dessus des oreilles du palomino. Freedom n'essaie même pas de lever la tête pour une fois, mais il ne m'aide pas non plus en se laisser mettre le mors. Je chatouille un peu et il ouvre la bouche assez rapidement. Toute contente, je caresse en ajuste en vitesse le filet. Voilà, le petit Freedom est tout joli tout beau. Je fais le tour de l'animal une dernière fois, puis pars chercher ma bombe, ainsi que ma cravache, mes chaps et mes gants. Je m'apprête rapidement et referme le casier derrière moi. Je peux alors enfin détacher mon licol et mener Freedom jusqu'au manège


•.•.Le manège.•.•



Nous revenons environs une heure trente après. Freedom est un peu transpirant, si bien que je décide d'aller le doucher un peu. Je ne sais pas s'il supporte cela, je verrai là-bas. Je l'attache donc devant son box enlève ma bombe puis le harnachement de Free'. Je passe mes doigts sur les poils perlés de sueur. "On va aller rafraichir tout ça, d'accord ?" Mais avant ça, je prend le cure-pied pour ne pas l'avoir à faire après être rentrée. Toujours la même méthode. Freedom me donne un peu plus volontiers les pieds qu'auparavant, ça fait plaisir. Je prends ensuite on couteau de chaleur et détache Freedom. Allons inaugurer ces douches !


•.•.A la douche.•.•


Nous revenons rapidement aux écuries. J'ai enlevé le gros de l'eau dans la bouche, et je l'ai fait séché au soleil tranquillement, dans l'herbe bien grasse. Maintenant qu'il est tout propre et bien sec, je peux le rentrer directement. Pour ce soir, je vais lui laisser passer la nuit au box, pour qu'il s'habitue un peu à sa nouvelle écurie et dès demain, paddock. Après quelques massages, je lui donne une carotte, et une autre que je vais déposer dans sa mangeoire, puis le rentre. Je le vois se ruer dessus, comme s'il n'avait pas mangé depuis dix jours. Je souris et le regarde. J'ai encore du mal à réaliser tout ça... Il m'appartient à présent, nous ne seront pas séparés. Je regroupe mes affaires et laisse dans le casier tout ce qui doit y rester, et ne prends finalement que très peu de choses avec moi, ça me change du sac de sport lourd et près a exploser que j'ai d'habitude. Je range la clé du casier dans ma poche et pars chercher ma bicyclette pour rentrer à la maison.

Résumé : des soins, basique x)


© code by Lou' sur Epicode


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whappa
Admin whappoux


Messages : 2391
Date d'inscription : 19/07/2014

Info'
Trèfles:
275/400  (275/400)

MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   Lun 25 Aoû - 21:15

+5 points de soin
+ 4 points de confiance

+ 4 trèfle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Freedom, arabe (é)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Freedom, arabe (é)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» freedom for Leonard Peltier!
» Il vaut mieux pas avoir l'air d'un arabe
» City of Heroes Freedom
» DORIAN † Enjoying of your freedom, you're alive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ Haras de Pado. :: 
les écuries
 :: ∞ domaines privés :: Domaine de Konoha
-
Sauter vers: