AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Eirell, pure race espagnol (é)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
etoly
Admin volante
avatar

Messages : 2406
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 24

Info'
Trèfles:
419/500  (419/500)

MessageSujet: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 29 Mai - 20:39

Eirell de Pado




Eirell, étalon Pure Race Espagnole de 10 ans
∞ propriétaire : PsychoShinigami

« Eirell est un étalon qu'on pourrait qualifier de détruit. Entraîné pour la corrida avec mors dur, étriers blessants... Il est complètement soumis et fait tout ce que son cavalier demande sans rien attendre en retour. De longues cicatrices parsèment ses flancs, dues aux étriers. Jamais une caresse. Jamais une friandise qu'il n'aurait de toute façon jamais pu manger vu l'état de sa bouche. L'étalon a été retiré pour maltraitance et confié au Haras de Pado. Il a été retapé, sa bouche est en meilleur état et ses blessures ont été refermées. Mais il reste très soumis et fait tout ce qu'on lui demande sans broncher, il n'a peur de rien. On ne sait pas grand chose sur lui, si ce n'est que tout lui semble indifférent. Il a besoin d'un cavalier qui saura lui donner goût à la vie et lui faire comprendre que les atrocités dont il a été victime sont terminées pour lui. »

► arbre généalogique



Parents :  unknow

Poulains :  unknow


► points

∞ confiance : 28
∞ soins : 07
∞ débourrage : 25/25
• dressage : 07
• saut : 00
• cross : 00
• trec : 00
• course : 00
• endurance : 00
• horse ball : 00
• pony-games : 00
• polo : 00
• pole bending : 00
• reining : 00
• barrel race : 00
• amazone : 00
• travail à pied : 09
• longe : 06
• longue-rênes : 02
• attelage : 00
• balade : 10
∞ TOTAL : 34

► palmarès

points concours : 00
∞ Classements :
00 en première place
00 en deuxième place
00 en troisième place

6e avec PsychoShinigami au Local 70 Endurance



Dernière édition par etoly le Sam 9 Déc - 21:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 12 Juin - 11:04

Eirell & Tom
Première rencontre
11/06/17

Aujourd'hui, c'était mon premier week-end de vacance, je n'avais quasiment plus rien à faire mis à part monter les chevaux de Tedrick et aller en soirée avec mes potes. En bref, j'avais un trop-plein de temps libre. Je venais d'arriver au haras, il était à peine 10 heures du matin, je m'étais levé très tôt et je n'avais rien d'autre à faire alors... Bref, je déambulais à droite à gauche, à la recherche de quelque chose à faire, mais rien ne venait. C'est lorsque je me promenais à travers les allées du paddock que je vis le panneau "Rescue Me". On m'avait déjà parlé de cet endroit-là, il s'agissait d'une partie réservée aux chevaux ayant un lourd passé et qui n'attendaient plus que quelqu'un leur vienne en aide. J'avais toujours détesté qu'on face du mal aux animaux. Ils ne le méritaient pas, et savoir que des chevaux ayant besoin d'aide se trouvaient sur le chemin qu'indiquait le panneau me donnait une furieuse envie d'y aller. Bon, je réfléchissais rapidement, Ted ne serait pas au haras avant 13 heures, j'avais donc 3 bonnes heures pour faire ce qui me chantait.

D'un pas déterminé, je suivais les indications menant aux paddocks des chevaux du Rescue Me. Les chevaux étaient tous séparés les uns des autres, chacun ayant un grand enclos et un abri pour lui tout seul. Certains étaient en meilleure forme que d'autres. Je prenais le temps de regarder chaque cheval, de le dévisager. Oui, je prenais la décision de m'occuper de l'un d'entre eux, mais pour ça, j'attendais d'avoir un coup de coeur. Alors que je progressais entre les enclos, mon regard se posa sur un entier PRE. L'étalon possédait une belle robe alezane, qui serait sans doute mieux sans toute la saleté et la poussière qui y était agrippée. Je pouvais distinguer malgré la boue deux balezanes, une à l'antérieur gauche et une au postérieur droit, ainsi qu'une liste fine. J'ignorais depuis combien de temps il était là, mais ses muscles avaient un peu fondu, ce qui en soi n'entravait pas son charme. L'étalon avait rapidement vu que je le dévisageais et s'était redressé pour m'observer à son tour. Je jetais un petit coup d'oeil à la pancarte à côté de l'entrée, "Eirell" était gravé sur le bout de bois. L'animal semblait attendre de voir ce que j'allais faire, il se contentait de m'observer sans bouger de sa place. Je lisais rapidement l'histoire de ce cheval, écris juste en bas de son nom. Ancien cheval de corrida, maltraité pour faire court. Je restais là finalement, lui et moi nous regardions de loin, sans que l'un n'ose approcher l'autre. Finalement je décidais de faire le premier pas. Je poussais le portillon en bois et faisais trois pas dans la direction du cheval. Il ne s'avança pas vers moi, mais ne recula pas non plus, restant immobile quelques secondes avant de s'enfuir à l'autre bout du paddock au galop. Peu importais, c'était normal, vu ce qu'il avait vécu, de craindre le contact avec un homme. Mais je ne perdais pas espoir, lui et moi, j'étais sûr que nous nous entendrions bien. Il s'agissait d'être doux, calme et patient et petit à petit, il verrait que je n'étais pas un monstre mais juste une personne qui lui voulait du bien. Je reculais sans le quitter du regard, tandis qu'il me fixait en broutant l'herbe. Je m’asseyais finalement sur la barrière et restait là à le contempler. Et après une bonne petite heure, je retournais à l'écurie où Tedrick n'allait pas tarder à arriver.



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 12 Juin - 12:13

Eirell & Tom
Petite visite
12/06/17

Hier matin, alors que j'étais à la recherche de chose à faire, je m'étais aventuré dans les paddocks du Rescue Me, et j'étais finalement tombé sur Ereill. Un magnifique étalon pure race espagnol, anciennement cheval de corrida, malmené à coup d'étrier et de mors blessant sans jamais une tendresse en retour. En bref, un cheval soumis par la force qui n'as pas connu l'amour, de quoi laisser de grosses séquelles. C'était ce cheval que j'avais décidé de prendre sous mon aile, et je comptais bien m'en occuper et petit à petit gagner sa confiance pour le rendre heureux. Même si la route s'annonçait longue, peu importais, je ne voulais que son bien et son bonheur.

Comme la veille, j'avais un trop plein de temps libre, les chevaux du domaine étaient quasiment tous au repos, alors, après avoir promené un petit peu en main Firestorm, j'avais décidé de rendre une petite visite à Eirell, que je m'étais promis de venir voir tous les jours ou presque durant les vacances d'été.  Dès le frison croisé arabe au paddock, je descendais l'allée pour rejoindre le Rescue Me où logeait l'alezan. Je suivais le chemin qui menait jusqu'à son paddock puis, m'asseyais tranquillement sur la clôture en bois pour l'admirer. Il m'avait entendu arriver et c'était redressé rapidement pour voir qui lui voulait quoi. Il sembla me reconnaître, puisqu'il ne se figea pas comme la veille mais me regarda d'un air curieux sans être moins méfiant que la veille, l'air de dire "Mais qu'es-ce que tu me veux toi à la fin?". C'est après plusieurs minutes à me regarder sans bouger qu'il se replongea dans ce qu'il faisait, soit brouter, visiblement rassuré de voir que contrairement à la veille, je ne tentais rien. Je n'allais pas m'approcher de lui, du moins pas pour le moment. Je n'allais pas forcer les choses, je comptais y aller doucement, tout doucement. Ne pas le brusquer et le laisser choisir quand je pourrais m'approcher de lui et le but final, le toucher.

Je regardais fréquemment mon téléphone tout en le surveillant du regard, voir si il y avait du changement dans son attitude. Cela faisait bientôt une demi-heure que j'étais là à regarder le bel Eirell brouter calmement. C'est là que je décidais d'agir. Lentement, je descendais de la barrière pour ne pas l'effrayer avec des gestes trop brusques, quoi que n'avoir qu'une seule main n'était pas de grande aide pour être discret, puis m'approcher lentement de lui. A peine m'avait-il entendu descendre de mon perchoir que l'alezan s'était redressé et bandait ses muscles, prêt à détaler. Je ne  fis que trois pas en avant, laissant une bonne vingtaine de mètre entre lui et moi. Je m'arrêtais alors et m'asseyais par terre, sans plus bouger. Tout doucement, les muscles de l'étalon se détendirent et il resta là à me surveiller, sans bouger, avant de se remettre à brouter, me fixant toujours de ses beaux yeux noirs. Je ne bougeais plus, je n'allais pas m'approcher plus aujourd'hui, c'était déjà suffisamment proche pour le moment. Après un moment à alterner entre regarder mon téléphone et le regarder lui, je décidais de le laisser tranquille. Je me relevais le plus lentement possible puis fouillais dans ma poche pour en sortir un petit sachet en plastique contenant trois quartiers de pomme. Je les sortais avec difficultés, avoir une seule main n'étais pas un cadeau tout les jours, puis les déposais à l'endroit où j'étais et m'éloignais. Une fois à la porte, je pu voir que le bel alezan s'était redressé et avait marché jusqu'à l'emplacement des morceaux de fruits qu'il avait reniflé un instant avant d'oser les manger, visiblement content de trouver cette douce attention, bien qu'il ne puisse pas forcément l'assimiler à moi. Ça me faisais plaisir de voir qu'il aimait ça et qu'il était content de trouver ces pommes auquel il n'avait peut être jamais eu droit auparavant. Je le regardais finir les gâteries avant de lancer d'une voix joyeuse et bienveillante :

• Au revoir Eirell, à demain!

Lorsqu'il entendit son nom, le mâle se redressa et me regarda, visiblement se reconnaissant, les oreilles droite dans ma direction. Il ne me quitta pas du regard, un regard, comme quelques minutes plus tôt, mélangeant curiosité et méfiance, mais jamais sans animosité. Ce cheval ne me voulait pas du mal, il avait juste peur d'être à nouveau malmené. Il hésita à s'avancer et fit un seul pas, avant de  planter ses sabots dans le sol et me suivre du regard tandis que je m'éloignais en le saluant d'une main avec un grand sourire.



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Rouxine
Nouveau integré
avatar

Messages : 2499
Date d'inscription : 16/12/2015

Info'
Trèfles:
356/400  (356/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 12 Juin - 17:55

+3 en confiance

+5 Trèfle

_________________



BZIK I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 13 Juin - 9:45

Eirell & Tom
Je ne suis pas un monstre
13/06/17

Aujourd'hui, et comme la veille, j'avais prévu de rendre visite à Eirell. Comme il avait aimé les quartiers de pomme que je lui avais donné, j'avais pensé à lui prendre à nouveau des sucreries, mais cette fois, je remplaçais les pommes par des poires. J'en avais coupé quelques morceaux en quartier que j'avais soigneusement rangé dans un sachet plastique, lui même dans ma sacoche en tissu noir. Je venais tout juste d'arriver au domaine que je pensais déjà à l'alezan que je pourrais revoir dès mes tâches fini. Je me demandais avec curiosité si il s'attendait à ce que je revienne aujourd'hui ou non, même si le fait qu'il s'attende à me voir me paraissais presque absurde. Je terminais au plus vite mes tâches quotidiennes puis filais vers les paddocks du Rescue Me avec une certaine excitation. Je connaissais désormais bien le chemin, je n'avais plus qu'à tracer.

A mon arrivée sur les lieux, l'alezan était occupé à engloutir sans grande conviction sa ration qu'on lui avais servit à l'intérieur de son abris. En attendant qu'il finisse de manger et me remarque, je me hissais sur la clôture et l'observais silencieusement. Dès qu'il eu finit, il se détacha d'un pas tranquille de sa mangeoire et me regarda. Il ne bougea pas et parut me dire "Mais qu'es-ce que tu fais là toi encore?". Le plus délicatement possible, je descendis de ma clôture et me dirigea lentement vers l'étalon. Il semblait être inquiet, je lui parlais d'une voix douce et calme. Je ne m'arrêta que lorsque je le sentais près à détaler. Le moindre faux pas pourrais lui faire peur et nous repartirions à zéro.

Lentement, je m'asseyais au sol et sortais comme je le pouvais avec mon seul bras un morceau de poire que je tendais doucement à Eirell. Il me regarda avec interrogation, il ne faisait surement pas le rapprochement avec hier, mais peu m'importais. Je me contentais de lui tendre, priant pour qu'il fasse vite un choix, car mon bras se fatiguait. Après avoir hésité plusieurs longues minutes, l'étalon s'approcha très doucement, guettant la moindre de mes réactions, et approcha ses naseaux pour sentir l'odeur du fruit. Il hésita un moment avant de se décider à goûter à la friandise. Peut-être n'en avais-t'il jamais eu autrefois? Je n'avais pas vu l'étalon d'aussi près, enfin, sa  tête, puisque je ne le voyais que de face. Je pouvais voir la saleté et la boue sur ses balezanes à peine distincte et sur la plupart de son corps. Le moment était parfait pour le toucher, mais préférant éviter de l'effrayer et de le brusquer, je me contentais de lui offrir le reste des friandises de la même manière que la première.

• C'est bon, hein Eirell?

L'étalon tendit les oreilles vers moi, il se reconnaissait lorsque je l'appelais. Au fond de moi, j'étais extrêmement heureux. Lentement je me redressais et commençais à partir. J'hésitais à le toucher, mais la raison passa avant l'envie, et je décida de ne rien faire. Je m'éloignais doucement vers la porte, suivis par le regard intrigué de l'étalon qui semblait perdre peu à peu la méfiance qu'il portait envers moi, ce qui me rendait profondément heureux. J'ouvrais le portillon avant de lui faire un signe de main qui le fit se redresser :

• A demain Eirell!



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2137
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 18

Info'
Trèfles:
387/400  (387/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 13 Juin - 22:48

+ 2 points en confiance

+ 3 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 14 Juin - 10:45

Eirell & Tom
Faisons connaissance
14/06/17

Ces temps-ci, je ne pouvais pas m'empêcher d'aller voir Eirell à la moindre occasion, et les progrès, aussi infime soit-ils que nous faisions m'emplissais de joie et d'excitation. J'avais rencontré beaucoup de chevaux, de tout type, caractère et histoire, mais aucun, ne serais-ce que par sa présence, ne m'avais procuré les mêmes sensations que me faisais ressentir l'alezan. En fait, c'était un peu un coup de foudre équin, et je sentais que j'avais besoin de lui, comme il avait besoin de moi dans un certain sens. Ce matin, j'avais prévenue que je ne travaillerais pas et m'étais empressé d'aller voir l'étalon. A peine arrivé au haras que je me précipitais vers les paddocks du Rescue Me pour venir rendre visite à Eirell. Il faisait un superbe soleil dehors, et je n'avais qu'une envie, c'était d'être avec l'entier. Je descendais l'allée et pouvais déjà apercevoir l'alezan brouter tranquillement au soleil. En sa compagnie, les vacances s'annonçaient superbes! 

Délicatement, je me hissais sur la clôture, et pour une fois, même si j'avais fais un peu de bruit, une seule main oblige, Eirell s'était contenté de se redresser et de me regarder pour ensuite se remettre à brouter sans trop me surveiller. J'étais plutôt heureux de voir qu'il commençait à s'habituer à ma présence. Je restais perché là de longues minutes, jusqu'à ce que je me décide à me glisser sur le sol pour m'approcher de lui lentement en lui parlant d'une voix la plus douce possible. L'alezan ne bougea pas de sa place mais se redressa tout de même pour me regarder avancer vers lui. Je m'arrêtais à environs cinq mètres de lui et sortais délicatement, une à une, les quelques friandises que j'avais caché dans ma sacoche. Cette fois ci, il s'agissait de rondelles de carottes. Une à une, je les prenais dans le creux de ma main et les tendais vers l'étalon qui reniflait avec prudence avant d'oser en attraper une, puis progressivement le reste de mon stock. Il se décalla un peu mais resta tout de même non loin de moi et se remit à brouter. Je prenais ça pour une occasion en or. Doucement, je faisais quelques pas dans sa direction et tendis une main que je posais délicatement sur le dos de l'entier. Ce dernier eu une sorte de frisson et se redressa en me regardant, peut être avait-il peur que je le frappe? Je lui parlais alors d'une voix douce et faisais glisser mes doigts le long de son dos et de ses flancs. Il ne bougea pas et me regarda, comme si il n'avait jamais eu un geste doux. Je le caressais un peu partout tranquillement et lui faisais à l'occasion quelques grattouilles qui lui firent plisser les yeux. J'étais très content, c'était la première fois que je caressais sa robe, soite sale, mais quand même, c'était Eirell. La prochaine étape serais un bon pansage! Je décidais de m'arrêter là et lui offrais une dernière caresse entre les oreilles avant de le laisser tranquille : 

• A demain Eirell!



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 14 Juin - 21:17

Eirell & Tom
Un pas après l'autre
15/06/17

Aujourd'hui, je n'avais rien de prévu de spécial, simplement que je viendrais passer un peu de temps  en compagnie de l'alezan. Hier, j'avais pu le caresser, mais il était encore sale. Aujourd'hui, je pensais tenter de le manipuler un peu, sans licol ni attache, puis une prochaine fois, tenter un pansage. J'avais pensé à prendre des morceaux de sucres que j'offrais à Eirell. Ils étaient comme toujours rangés dans un sachet, le tout dans ma sacoche.

En début d'après-midi, je mettais les pieds au haras de pado. Je traversais avec détermination l'allée des paddocks et rejoignais le Rescue Me, puis l'étalon. Je croisais d'ailleurs un des palefreniers qui venait de distribuer leurs rations de l'après-midi aux chevaux. Il me salua d'un signe de tête et s'en alla. Moi, comme à mon habitude, je venais me percher sur la clôture et admirait silencieusement l'alezan. Ce dernier était en train de manger sa ration tranquillement. J'attendais qu'il ai terminé de manger pour descendre de ma barrière et de m'approcher de lui d'un pas lent. Arrivé à quelques mètres de l'étalon, je l'appela par son nom. Ce dernier tourna une oreille vers moi, l'autre orienté vers sa mangeoire, et sans retirer le nez de son avoine, me regarda. Je tendais une main vers lui et la posa délicatement sur son épaule. Ce dernier frémis à mon contact mais se laissa faire.

Je le caressais le long du dos, sur les flancs, les membres, l'encolure, le poitrail, le ventre et le passage de sangle. Je découvrais les endroits où il préférait être caressé, et ceux qu'il n'aimait pas. En tout cas, les grattouilles entre les oreilles étaient un grand succès. Dès qu'il eu finit de manger, je passais la main le long de son chanfrein et venais chatouiller son nez. Il tourna la tête de droite à gauche puis la baissa. Il en profita pour faire, ce que je nom, le "sondage", c'est à dire passer son nez de mon tibia jusqu'a mon torse pour chercher des sucreries.

• Tu n'attend que ça hein?

Je riais un peu, et le son de ma voix fis frémir ses oreilles. J'ouvrais mon sac et, sans tout renverser, en sortais un carré de sucre que j'offrais à l'alezan. Ce dernier n'hésita pas et le prit sans attendre. Cela m'amusais, je le caressais entre les oreilles et commençais mon opération "manipulation". Ainsi, si il ne voulait pas, il pourrait toujours partir. Je glissais doucement ma main le long de son antérieur gauche et lui demandais le sabot qu'il me céda sans rien dire. Je le caresser et répétais les gestes avec les trois autres pieds, vérifiant dans la foulée qu'il n'ai ni plaie, ni douleur. Je lui offrais ensuite un morceau de sucre bien mérité et, à l'aide de mes deux mains, lui tournait la tête à droite et à gauche. Il résista un peu et recula d'un pas à deux reprises avant de se laisser faire. Je le félicitais à nouveau et lui offrais un morceau de sucre.

• C'est bien mon beau.

Je restais alors une dizaine de minute en sa compagnie avant de lui laisser le reste de carré de sucre et de m'en aller en le saluant. Suivis de son regard, je quittais son paddock pour, une fois derrière le portillon, lui lancer chaleureusement :

• A demain Eirell!



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Rouxine
Nouveau integré
avatar

Messages : 2499
Date d'inscription : 16/12/2015

Info'
Trèfles:
356/400  (356/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Jeu 15 Juin - 17:40

Un petit chipotage, tu dis que tu lui tournes la tête à l'aide de tes deux mains mais ton personnage n'en a qu'une What a Face Je chipote, ne t'en fais pas Razz

+4 en confiance

+5 Trèfle

_________________



BZIK I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Jeu 15 Juin - 19:23

Chuuuut Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 18 Juin - 18:52

Eirell & Tom
Regarde comme il fait beau (dehors)
18/06/17

La canicule était bien présente, nous souffrions perpétuellement de la chaleur, si bien que faire quelques pas à l'extérieur pouvais vous achever, mais je ne perdais pas ma motivation et continuais à aller rendre visite à l'alezan que j'avais décidé de parrainer contre une minime somme d'argent. Certe le parrainage ne durait que deux mois et coûtais à peine moins qu'une demi-pension, mais au moins j'avais la garanti que je pourrais venir m'occuper de lui quotidiennement, et surtout que je serais le seul à venir le voir en dehors des soigneurs et palefreniers. Alors j'étais tout content. 

Pour en revenir à Eirell, nos dernières séances avaient étaient axées sur la confiance et la manipulation, et les câlins il faut se l'admettre, mais une fois en confiance, l'alezan était vraiment adorable. Aujourd'hui je comptais lui présenter le licol et tenter de lui mettre aujourd'hui, et si il refusait, je n'aurais qu'à retenter une prochaine fois, même si je croisais les doigts pour que tout se passe bien. J'avais acheté un licol en cuir brun ainsi qu'une longe de même couleur. Après les avoir récupérés, je rejoignais le paddock du Rescue Me d'un bon pas. 

Arrivé sur les lieux, j'appelais l'alezan par son nom d'une voix amicale. Il me reconnut sans mal et se redressa pour s'approcher de moi. Deux caresses sur le chanfrein, un carré de sucre et le mâle semblait aux anges et me suivais un peu partout dans l'espoir d'obtenir plus. Je le laissais faire puis retournais chercher mon licol, laissé volontairement à l'entrée du paddock. Je le ramassais et le présentait à l'alezan qui fis un pas en arrière en reculant les oreilles, avant de les pointer vers le licol et de s'avancer pour voir l'objet. Je le laissais le voir et le renifler assez longtemps, j'avais l'impression d'avoir affaire à un poulain qui n'avait jamais vu l'objet. Je tentais finalement de le lui mettre avec ma technique à une main que je ne saurais décrire. L'alezan se laissa finalement faire, puis ne bougea pas lorsque je lâcha le licol pour l'attacher. Fais, je le caressais chaleureusement et lui offrais une caresse entre les deux oreilles et une gratouille à la base de l'encolure, puis j'attrapais la longe et ensemble, faisions quelques tours de paddock. Eirell ne résistait pas et me suivais docilement, même lorsque je décidais de poser la longe sur son encolure pour ne pas le tenir. Fier de lui, je le délicolé et lui offrais le reste de mes friandises avant de ramener l'équipement avec moi et de le laisser : 

• A demain Eirell, demain tu auras droit à un magnifique pansage!



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 19 Juin - 10:32

Eirell & Tom
Pansage de l'extrême
19/06/17

Aujourd'hui, je revenais, encore, voir mon alezan adoré, cette fois-ci accompagné de ma boîte de pansage. Oui, je comptais lui offrir un bon pansage qui me permettrais d'enfin voir a quoi il ressemblait sous la boue et la poussière. J'avais aussi pensé a des morceaux de carotte rien que pour lui. 

J'arrivais donc aux paddocks du Rescue Me vers 11h, puis rejoignais directement Eireill dont je connaissais l'emplacement par cœur. A mon arrivé, monsieur était occupé à manger avec appétit sa ration. Je l'appelais par son nom avant de m'approcher de lui. L' alezan, occupé le nez dans l'avoine, se contenta de tourner une oreille vers moi. Quelques caressez et gratouilles, une rondelle de carotte et il était avec moi. Ravi, je lui présentais la boîte de pansage. Il renifla son contenu et me regarda avec ce que je qualifiais d'intrigue.

• Et ouais mon beau, aujourd'hui on va tenter de te faire briller!

J'étais sur qu'il me comprenait. Sous son abris, nous étions a l'abri du soleil un avantage extra ! Je commençais a passer délicatement l'etrille en caoutchouc noir sur son corps. En liberté, Eirell avait le choix de rester ou pas, mais vu ses yeux plissé, il avait l'air d'aimer ça. Il ne bougeait pas d'un sabot et se contentait de profiter. J'enchainais alors les brosses sur sa belle robe alezane, puis curait maladroitement ses sabots a l'aide de mon unique main. Je pouvais désormais apercevoir deux balezanes hautes, une belle liste, et des cicatrises parcourant ses flancs. J'avais de la peine pour lui, et de la haine pour les monstres qui lui avaient infligés ça. 

Après notre pansage, je lui offrais le reste des rondelles de carottes et le caressais longuement. Plus de poussière et saleté pour s'accrocher a mes doigts ou me barrer la route ! Il était encore plus beau ainsi ! Et j'étais plutôt fier de mon travail, ainsi que de cet amour d'étalon. 

Après avoir passé le reste de l'heure à le dorloter, j'étais obligé d'aller faire mes corvées. Je le laissais donc au paddock et lui disais chaleureusement au revoir avant de m'éloigner, boîte de pansage en main. 



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Rouxine
Nouveau integré
avatar

Messages : 2499
Date d'inscription : 16/12/2015

Info'
Trèfles:
356/400  (356/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 19 Juin - 19:22

+2 en confiance
+2 en soins

+5 Trèfle

_________________



BZIK I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 26 Juin - 22:36

Eirell & Tom
Un nouveau jour
26/06/17

Depuis plusieurs jours je nageais dans le bonheur, premièrement j'avais enfin pu bénéficier d'une prothèse pour plus ou moins bien remplacer mon bras manquant, puis je faisais de remarquables progrès avec Eirell. Certe, comparer à la veille ne donnait pas grand chose, mais sur la durée, je pouvais clairement voir le changement opérer. Eirell n'était plus si distant, il ne frémissait plus lorsque je l'appelais ou m'approchais de lui et se laissait comme toujours manipuler docilement. J'étais donc vraiment heureux, même si je ne laissais voir qu'à l'alezan. J'avais passé mon week-end à m'amuser à faire bouger ma main factice qui me permettait enfin d'avoir deux "vrais" mains. Ce matin, fièrement, je rejoignais donc mon étalon. 

C'est en entendant mes pas qu'il se redressa, délaissant son herbe pour tendre les oreilles dans ma direction et commencer à s'approcher de la clôture d'un pas chaloupé. Je rentrais dans le paddock et le laissait humer et découvrir mon nouveau bras, lui laissant le temps de bien le voir, puis le caressa doucement avec, le plus délicatement possible. Cela ne sembla pas déranger Eirell qui se contenta de, comme d'habitude, plisser les yeux. C'était sa manière à lui de me dire qu'il appréciait mes caresses. Hier, il avait eu droit à un bon pansage en profondeur, aujourd'hui je décidais juste de passer un peu de temps en sa compagnie. J'avais préparé quelques morceaux de bananes pour le gros goinfre et les avais soigneusement rangés dans ma sacoche. Cette fois-ci, c'est sans mal que je pu sortir les friandises de leurs sachet et les offrir une à une à l'alezan qui n'en laissa pas une miette. Tout content, je m'asseyais près de lui et restais là à le contempler une petite heure avant de me détacher de lui et de le saluer en m'éloignant, tout sourire.



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Ven 30 Juin - 13:53

Eirell & Tom
Jeu en liberté pour petit Eirell
30/06/17

Aujourd'hui, comme tous les jours, je venais au haras de Pado pour rendre une petite visite à mon brave Eirell. Cela faisais maintenant quasiment un mois que je m'occupais jour après jour de l'alezan, et c'était toujours un énorme plaisir que de pouvoir m'en occuper. J'avais prévu pour lui une petite séance de jeux en liberté, j'avais donc récupéré des plots et mon sac à friandises en prévision. Prêt à entamer la séance, je me dirigeais d'un bon pas vers le paddock d'Eirell, près de l'entrée du Rescue Me. Je connaissais le chemin par coeur et mes pas me guidaient directement vers l'alezan.

Arrivé sur les lieux, mon bel étalon broutait l'herbe bien verte de son pré, mais il m'avait suffit de l'appeler par son nom pour voir ses oreilles frémir et sa tête se relever pour me voir. Il fit plusieurs pas dans ma direction, je le rejoignais alors au milieu de l'enclos et lui offrais plusieurs caresses entre les deux oreilles. C'était vraiment un étalon charmant lorsqu'on commençait à le connaître un peu. Toujours à quémander de l'amour et un peu d'attention. Après des retrouvailles parsemées de câlin, je commençais à mettre mon parcours en place, sous le regard curieux de l'alezan. Je traçais un petit parcours de maniabilité au sol, un slalom et une porte. Tout était prêt, il ne manquait plus que l'accord d'Eirell, sans quoi rien n'était possible. Je commençais par l'appeler doucement à moi, et une fois à côté de moi, je le caressais d'une main :

• Bon, Eirell, aujourd'hui on vas faire un super parcours d'accord? Tu veux bien? Super, alors le but c'est tout simple, il faut que tu me suives à la trace, puis on le refera mais je me mettrais juste à côté de toi, ok?

J'étais quasi sur qu'il me comprenait, alors bon, je tentais, je l'invitais à me suivre et me lançais sur le slalom. Eirell me suivait sur les premiers virages, puis se délaissa et s'éloigna pour brouter. Après plusieurs essais plus ou moins concluants, nous arrivions finalement à faire le slalom en entier et proprement. Après chaque passage, je lui offrais une friandise et une caresse puis nous le refaisions à l'autre main. Eirell avait l'air de s'amuser, il me suivait avec entrain et faisait de son mieux. J'étais très content de lui! Après le slalom en me suivant, je tentais en restant à côté de lui, comme il avait compris le but du jeux. Bon, ça ne ressemblait pas à ce que j'espérais, il avait du mal lors des tournants, mais ce n'était pas très grave. Je passais donc à notre tout dernier exercice, la porte. Le but était simple, s'arrêter entre les deux plots. Eirell s'avançait derrière moi énergiquement, et lorsque je m'arrêtais, il se stoppait, c'était très bien, et je le félicitais, mais le but était qu'il s'arrête à côté de moi. Je me plaçais donc à son côté et marchais en direction de la porte pour m'arrêter. Eirell ne comprit pas de suite et s'avança un peu avant de me regarder l'air de dire "Mais pourquoi tu viens pas?" . Je retentais à deux reprises, toujours en caressant pour féliciter son effort, même si il ne comprenait pas toujours. Après ça, je le sentais se lasser, et ne voulant pas l'embêter ou le contraindre à le faire, je décidais de le laisser tranquille. Tandis qu'il se remettait à brouter, je retirais les plots et les rangeaient sur le côté pour les ramener plus tard, puis, je lui donnais le reste des friandises et le laissait un peu tranquille, je reviendrais le lendemain de toute façon!



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Rouxine
Nouveau integré
avatar

Messages : 2499
Date d'inscription : 16/12/2015

Info'
Trèfles:
356/400  (356/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Ven 30 Juin - 16:48

+3 en confiance
+2 en TàP

+5 Trèfle

_________________



BZIK I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Sam 1 Juil - 11:08

Eirell & Tom
Désensibilisation au stick
01/07/17

Cela faisais maintenant presque un mois que je m'occupais jour après jour d'Eirell, et je sentais que le temps passé avec lui portait ses fruits. Nous nous faisions mutuellement confiance et je le sentais désormais apte à reprendre le travail à pied. Ca nous permettrais de se rapprocher et de le remettre dans le travail, en premier temps léger. Avant toute chose, je voulais être sur de ses réactions face à une cravache ou un stick, et pourquoi pas entamer une désensibilisation si c'était nécessaire. Après quoi nous commencerions par un peu de longe pour commencer. D'attaque, j'attrapé mon stick, son licol et sa longe de travail, une poignée de friandise et rejoignais l'alezan dans son paddock au Rescue Me.

Il était à peu près 10 heures du matin lorsque je découvrais un étalon qui dégustait tranquillement sa ration du matin sans rien dire. Je l'appelais doucement par son nom pour lui signifier ma présence et m'asseyais tranquillement sur la clôture en attendant qu'il finisse de manger et sois disponible.

C'est lorsqu'il eu finit de manger que l'alezan me rejoignis et que je pu le caresser un petit moment sur tout le corps. Il avait un poil fin mais terriblement doux. Après ce petit moment de tendresse, je lui enfilais délicatement le licol autours de la tête et l'attachait avant de le caresser pour le féliciter de ne pas avoir bougé. Prêt, je récupérais le stick que j'avais laissé par terre près de la clôture et le lui montrait. Il le regarda avec attention, et lorsque je le leva un peu au niveau de son ventre, il  eu un bref mouvement de recul et chercha à fuir en bondissant sur le côté. Je ne le lâchais pas mais exercé tout de même une pression sur la longe pour ne pas qu'il s'en aille je ne sais où tout en continuant de pointer le stick vers son ventre. Lorsqu'il arrêterait de fuir, je le rabaisserais pour lui montrer que c'était bien. Après une petite poignée de minute, il stoppa sa fuite, je rabaissais alors le stick et le lui laissais renifler autant qu'il le fallait. Eirell analysa bien l'objet puis, dès qu'il ne montrait plus de signe de stress, je remontais le stick vers son ventre, et il n'eu pas de réaction négative. Je tentais l'autre côté et il eu un petit écart mais rien de plus. Pour le moment c'était très bien! Je posais le stick à terre et ramenais Eirell à moi pour le caresser fortement et lui offrir deux friandises.

J'hésitais à poursuivre maintenant ou à attendre un peu, mais étant donné qu'il s'était bien comporté, je pensais pouvoir passer à l'étape supérieur. J'attrapais le stick et le touchais doucement avec tout en tenant fermement la longe. Eirell hésita un peu et déplaça ses hanches avant de se laisser toucher par l'objet. Petit à petit, je passais sur tout son corps le stick en le caressant, jusqu'à ce qu'il n'y ai plus de réaction, ce qui arriva assez vite. Très content, je lui offrais à nouveau deux friandises et beaucoup de caresses en reposant le stick à terre.

• C'est très bien mon beau!  

Je retirais le licol et ramenais le tout sur la clôture pour passer un peu de temps avec l'étalon, puis finalement le laisser tranquille pour la journée. Demain nous reverrions ça et pourquoi pas tenter un peu de longe. Je récupérais alors mes affaires et sortais du paddock pour rejoindre le domaine du Valhalla où j'espérais qu'il m'y rejoigne bientôt


Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Sam 1 Juil - 23:50

Eirell & Tom
Un peu de longe
02/07/17

Depuis bientôt un mois, comme tous les jours, je venais rendre visite à Eirell. Aujourd'hui, c'était avec une nouvelle motivation. J'avais prévu une séance de longe pour changer un peu et le remettre doucement dans le travail. Avant de rejoindre l'étalon, j'avais donc récupérer stick, licol et longe de travail. Et puis, cela faisais quelques jours déjà que je réfléchissais à une idée dont m'avais parlé le gérant du haras. Il s'agissait de, pourquoi pas, acheter Eirell. En soit, l'idée me plaisait beaucoup, mais j'ignorais si j'en aurais réellement les moyens. Bon, tout en réfléchissant encore à cette proposition, je rejoignais les paddocks du Rescue Me ou l'alezan m'attendait.

Cette fois-ci, j'arrivais au haras aux alentours de 14 heures pour rejoindre le paddock de mon adorable petit alezan qui, comme à son habitude vers ses heures là, broutais silencieusement l'herbe de sa parcelle de terrain. Je me hissais par dessus la clôture et l'appelais par son nom, ce qui eu pour effet de lui faire frémir les oreilles comme à chaque fois que j'évoquais son prénom. Je le rejoignais au centre du terrain et le comblait de câlin avant de lui passer délicatement le licol autours de la tête et l'attacher.

J'attrapais le stick posé à mes pieds et lâchais un peu de longe en visant les flancs d'Eirell. Il ne comprit pas tout de suite ce que j'attendais de lui, j'ignorais si, après son débourrage, il avait repris le travail à pied. Peu importais de toute façon, je restais zen et patient et agitait un peu la longe pour qu'il s'éloigne en le poussant avec le stick tout en m'aidant avec la voix. Après cinq bonne minutes, Eirell se mettait sur le cercle, je baissais alors mon stick et le laissait marcher sur un cercle presque parfaitement circulaire. J'étais très content de lui, je le félicitais et continuer à soutenir ma demande vocalement lorsque je le voyais faiblir dans l'allure ou accélérer.

• Tu te débrouille très bien, c'est parfait mon beau.

Je continuais de le féliciter oralement puis lui demandais de changer de main en lui barrant la route et en agitant un peu mon stick au niveau de son poitrail jusqu'à ce qu'il pivote. Cela prit un certain temps mais il le fit finalement très bien et je le félicitais à nouveau en le laissant marcher à nouveau.  Je continuais de faire quelques changements de main de temps en temps, jusqu'à ce que je sois sûr qu'il ai comprit. Eirell se comportait en élève modèle, il restait attentif et à l'écoute et il ne perdait pas sa patiente. Je demandais ensuite le trot vocalement tout en agitant un peu le stick vers ses flancs et en lâchant un peu plus de longe pour lui laisser l'espace suffisant pour progresser tranquillement sur le cercle qui, au fur et à mesure de la séance, ressemblait de plus en plus à un cercle. Après un petit départ en trombe dû à la surprise, il prit le trot de travail sans protester. Je le félicitais à la voix tout en rabaissant le stick et le laissait faire plusieurs tours avant de changer de sens. Il comprenait de mieux en mieux et mettait de moins en moins de temps à comprendre que je voulais qu'il pivote. Je le félicitais puis décidais de le remettre au pas. Je baissais donc le ton de ma voix en demandant le pas et en baissant légèrement la longe. Après quelques tours de trot et un regard plein d'incompréhension, l'alezan repassa au pas. Je le félicitais chaleureusement et le laissais alors marcher. J'effectuais ensuite quelques transitions pas-trot et trot-pas. Comme tout élève discipliné, Eirell donnait du mieux qu'il pouvait pour me faire plaisir. Après trois quart d'heure de longe, je le repassais avec une petite difficulté à l'arrêt et m'approchais de lui pour le caresser chaleureusement et lui offrir deux friandises bien méritées.

Suite à cette séance, je lui retirais le licol et posais les affaires vers l'entrée du paddock pour m'asseoir près de lui et l'admirer. Deux belles balezanes, une liste blanche, de beaux yeux noirs et une robe alezane magnifique, voilà la parfaite description de l'étalon pur-race espagnole face à moi. Après  être resté un moment à l'admirer faire sa petite vie, je me relevais et lui faisait quelques caresses entre les oreilles avant de récupérer mes affaires et le laisser tranquille pour la journée.


Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2137
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 18

Info'
Trèfles:
387/400  (387/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 2 Juil - 13:07

+ 5 points en confiance
+ 2 points en travail à pied
+ 3 points en longe

+ 6 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 3 Juil - 9:39

Eirell & Tom
Séance de longe
03/07/17

Aujourd'hui encore, je venais rendre visite à mon bel Eirell pour m'occuper de lui. Comme hier nous avions fais un peu de longe au pas et au trot, je comptais continuer pour, cette fois-ci, longer aux trois allures. J'arrivais donc au haras vers 11 heures pour aller récupérer à la sellerie mon sac de brosse et mon licol, longe de travail et stick, puis rejoignais l'alezan à son paddock au Rescue Me. 

Comme toujours, ce dernier était occupé à brouter l'herbe verte de son pré calmement. Je rentrais dans l'enclos et l'appelais doucement par son nom. Il releva la tête et dressa les oreilles dans ma direction avant de me rejoindre d'un pas lent. Je posais les affaires au sol et m'avançais également vers lui pour le rejoindre et lui offrir quelques caresses sur le chanfrein et entre les oreilles. Après cette petite séance de câlin, je m'éloignais pour récupérer mon sac de brosse, bientôt rejoins par l'étalon. J'ouvrais alors le sac et lui offrais un pansage énergique pour faire partir la boue et la poussière accrochée à sa robe et à ses crins ainsi que les petits cailloux sous ses sabots, puis rangeais tout dans le sac, lui mettais licol et longe, attrapais le stick et l'emmenais au centre du paddock afin de commencer la séance. 

Je le chassais sur un cercle invisible et le laisser commencer par marcher sur le cercle avec motivation sur plusieurs tours de pistes avant de lui demander de changer de main en lui bloquant la route et effectuant des mouvements circulaires devant le poitrail de l'étalon. Il pivota assez rapidement et se remit en marche à l'autre main. Je le laissais avancer ainsi au pas et effectuais régulièrement quelques changements de main avant de lui demander le trot vocalement tout en m'aidant légèrement du stick pour l'encourager à avancer. Eirell ne se fit pas prier et s'élança dans un trot rapide, tête légèrement basse.

• C'est bien Eirell!

A nouveau je le laissais avancer sur plusieurs tours avant de lui faire faire quelques changements de main, puis quelques transitions trot-pas pas-arrêt etc... Aujourd'hui aussi Eirell semblait motivé et restait à l'écoute. A plusieurs reprises je le félicitais vocalement, puis après avoir suffisamment trotté, je lui demandais le galop. Eirell hésita un peu avant de s'élancer au petit galop sur le cercle qui ressemblait de plus en plus à un cercle. Je le laissais galoper à son rythme sur plusieurs tours avant de lui demander de repasser au trot et de changer de sens pour repartir ensuite au galop. Eirell restait très à l'écoute et sage et répondait à mes demandes aussi vite que possible. Après une petite heure, je le faisais repasser au trot puis au pas avant de l'arrêter et de venir le caresser chaleureusement pour le féliciter. Je lui retirais ensuite le licol et lui offrais trois friandises avant de reprendre les câlins puis de ranger mes affaires. Je le laissais ensuite un peu tranquille et restais là à le regarder avant de lui dire au revoir et m'en aller. 


Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2137
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 18

Info'
Trèfles:
387/400  (387/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Lun 3 Juil - 12:10

Plus que 3 résumés à faire (:

+ 1 point en soins
+ 2 points en confiance

+ 2 points en longe

+ 2 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 5 Juil - 14:12

Eirell & Tom
Je vais te sortir de là
05/07/17

Aujourd'hui encore, je venais rendre visite à mon adorable Eirell. J'avais discuté la veille avec le propriétaire des lieux de mon envie d'acheter le bel alezan, et après quelques négociations, la vente devais se conclure d'ici la semaine suivante. D'ici là, je continuais d'aller voir Eirell chaque jour pour passer un peu de temps avec lui. Hier, nous n'avions rien fais de particulier, aujourd'hui, j'avais une idée un peu "folle" derrière la tête. J'ignorais si j'avais réellement le droit de faire ça, mais j'en mourrais d'envie, et j'étais persuadé qu'Eirell aussi. Alors convaincu, je récupérais à la sellerie le licol et la longe d'Eirell ainsi que ma boîte e pansage et rejoignais l'étalon au paddock. 

Comme à son habitude, il broutait tranquillement l'air de son paddock. Je l'appelais gaiement et le rejoignais au centre de l'enclos pour lui offrir plusieurs caresses sur la quasi totalité du corps, puis entamer un bon pansage rapide et efficace. Comme d'habitude, il s'était laissé faire et n'avais absolument pas bougé. Une fois propre, j'enfilais son licol et l'emmenais vers l'entrée du paddock. Docilement, Eirell me suivait à travers le paddock et parut surpris de voir la direction que nous prenions. C'est vrai que depuis son arrivée au haras, il n'était plus sortit de son paddock, enfin jusqu'à aujourd'hui. 

D'un pas tranquille, j'emmenais l'alezan vers la cour, remontant les paddocks du Rescue Me puis ceux des chevaux de propriétaires et du haras. Eirell regardait tout autours de lui avec une allure plutôt gaie, surement content de voir d'autres paysages. Nous rejoignions alors la cours puis les carrières. Là où un cours se déroulait. Eirell regardait avec intérêt la séance de plat qui se déroulait sous nos yeux, comme si il aurait aimé en faire partie. Je le caressais puis l'emmenais doucement vers les chemins de balade. Là, je m'engageais sur le terrain aux côtés de l'étalon. Il regardait autours de lui avec un intérêt nouveau, il s'arrêtait souvent pour brouter ou regarder les plantes, les arbres, entendre les bruits de la nature etc... Comme nous avions tout notre temps, je le laissais aller à son rythme et me contentais de le guider sur les chemins que je connaissais de mieux en mieux. J'avais hâte de pouvoir revenir ici sur le dos de l'alezan, à cru ou en selle, pour parcourir la forêt et ses horizons. 

Après deux bonnes heures en extérieur, nous rentrions au Rescue Me où il logeait encore pour le moment. Là, je le lâchais puis lui offrais plusieurs caresses et friandises avant de le laisser tranquille. 

• A demain mon beau



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2137
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 18

Info'
Trèfles:
387/400  (387/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 5 Juil - 14:36

+ 2 points en confiance

+ 2 points en balade

+ 2 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Nouveau integré
avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 16
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
672/900  (672/900)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Jeu 6 Juil - 19:42

Eirell & Tom
Un petit coucou

06/07/17

Aujourd'hui encore, je venais voir Eirell dans son paddock. Visiblement, notre petite escapade de hier n'avait pas posée de problème, alors je pensais recommencer très prochainement. Mais aujourd'hui le temps était compté. J'avais enfin trouvé les parents idéals pour faire naître mes deux premiers poulains, et j'avais rendez-vous avec les propriétaires des deux étalons et des deux juments pour les deux saillies prochaines. Avant tout, je rendais une petite visite à Eirell. 

Comme tout les jours, il était occupé à brouté l'herbe de son paddock tranquillement. J'étais excité, ce week-end si tout se passait bien il serait dans le domaine que je partage avec Tedrick et Harley, et nous serions réunis pour toujours. C'était en faite la seule condition pour l'acheter, garantir de le garder, de ne jamais le ventre. Mais dans un sens, ça m'arrangeais, moi qui ne comptais pas le laisser à nouveau tout seul. 

Bref, j'entrais avec l'alezan dans l'enclos et m'approchais de lui pour le saluer d'une gratouille entre les oreilles et de plusieurs caresses sur la totalité du corps. Etant en manque cruel de temps, je me contentais de le câliner une bonne demi-heure avant de le gaver de friandise et de l'admirer quelques instants avant de le laisser pour aujourd'hui.



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2137
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 18

Info'
Trèfles:
387/400  (387/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Ven 7 Juil - 11:17

+ 1 point en confiance

+ 1 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eirell, pure race espagnol (é)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pure Race Espagnol
» La Bataille à la Frontière
» Capacités et capacités de race
» autres gifs de chien de race
» Critique de la raison pure [essai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ Haras de Pado. :: 
les écuries
 :: ∞ domaines privés :: Domaine du Valhalla
-
Sauter vers: