AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Eirell, pure race espagnol (é)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Sam 8 Juil - 12:25

Eirell & Tom

08/07/17

Aujourd'hui était un grand jour pour moi, plus grand encore peut-être pour Eirell qui ignorait tout dans un certain sens. Voilà, pour faire court, c'était le dernier jour avant l'achat de l'alezan. Ensuite, il viendrait vivre dans le domaine commun avec Tedrick et Harley, et ce pour toujours! J'étais tellement impatient de l'avoir à mes côtés que je trépignais d'impatience. Pour aujourd'hui donc, son dernier jour dans ce paddock au Rescue Me, j'avais prévu de ne rien faire d'autre que des câlins.

Vers 11 heures, je rejoignais donc le paddock d'Eirell, comme toujours occupé à brouter l'herbe de son enclos avec un intérêt tout particulier. Je n'avais rien d'autre sur moi que des bonbons pour chevaux à bases de pomme ou de banane, j'entrais donc silencieusement et rejoignais l'étalon pour délicatement le caresser le long de l'encolure et sur la signe du dos, avant de finalement, peut à peut, le couvrir de caresses, puis le gaver de friandises. J'avais peu de temps à lui consacrer, je devais encore préparer son arrivée dans mes écuries, alors je m'asseyais au sol près de lui puis lui racontais pendant un moment tout ce que j'avais prévu pour lui, ce que nous ferions et j'en passe.

Puis, après une bonne heure passée à raconter ma vie, je décidais de le laisser un peu tranquille et rejoignais le domaine où je me préparais à organiser son arrivée.

• A demain Eirell, je viendrais m'occuper de toi!



Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2261
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 19

Info'
Trèfles:
364/400  (364/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Sam 8 Juil - 12:46

+ 1 point en confiance

+ 1 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 9 Juil - 15:45

Eirell & Tom
Bienvenue chez toi
09/07/17

Aujourd'hui c'était LE grand jour, celui où Eirell viendrait enfin vivre au domaine du Valhalla, à mes côtés. Bon, le déménagement n'était pas vraiment exceptionnel, il passait juste de son paddock du Rescue Me à un boxe du domaine, mais c'était tout de même très excitant pour moi.

Après avoir entre-ouvert la porte du futur boxe de l'étalon et être allé récupérer son licol et sa longe   à la sellerie, je me dirigeais vers le Rescue Me d'un air déterminé. Enfin! Il allait m'appartenir pour de bon! Tout content, je descendais l'allée pour m'arrêter au niveau du paddock d'Eirell. Accoudé au portillon, je l'appelais d'une voix aussi calme que possible, un peu troublée par l'excitation qui montait en moi. D'un pas chaloupé, Eirell me rejoignit à l'entrée et me donna quelques petits coups de nez pour réclamer des caresses et des friandises, que je lui offrais avec plaisir. Après ce rapide bonjour, j'entrais pour lui passer doucement le licol et le guider hors de son paddock.

Intrigué et trépignant d'impatience en ressentant la mienne, Eirell laissait balancer ses oreilles dans tout les sens et regardait un peu partout. Après quelques caresses sur le chanfrein, je remontais le long de l'allée, en compagnie de l'étalon qui s'attardait quelques fois pour regarder les autres chevaux, d'abord du Rescue Me, puis du haras et des propriétaires, et finalement nous atteignions le domaine du Valhalla qui serait sa nouvelle demeure.

A peine avions nous mis un pied dans le haras que les quelques chevaux qui n'étaient pas au paddock passaient leurs têtes par l'ouverture de leurs boxes pour venir voir le nouvel individu. Tranquillement, nous avancions dans l'allée pour arriver au boxe préparé pour lui. Sur le seuil du boxe, Eirell attendait, baissant la tête pour renifler avec intrigue la litière en copeaux. Doucement, il rentra dans le boxe et s'approcha de l'abreuvoir pour boire un peu d'eau fraîche. J'en profitais pour fermer derrière nous puis, une fois fini d'étancher sa soif, lui retirer également le licol.

• Voilà ta nouvelle maison, et dans les boxes autours tes nouveaux copains. J'espère vraiment que tu te plairas ici, hein mon beau?

Activement, je frottais la base de son encolure, sachant qu'il appréciait particulièrement les grattouilles à cet endroit là, puis, après être resté un petit moment à ses côtés, décidais de le laisser s'habituer à sa nouvelle maison tranquillement.

• A demain mon beau.  


Dernière édition par PsychoShinigami le Sam 29 Juil - 22:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2261
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 19

Info'
Trèfles:
364/400  (364/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 9 Juil - 17:41

+ 2 points en confiance

+ 2 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Sam 29 Juil - 22:19

Eirell & Kristen
Un nouveau départ

29/07/17

J'avais toujours été une très proche amie de Tom, je le connaissais depuis des années, en fait, nous avions commencer l'équitation ensemble et nous étions restés amis après ça. Nous avions monté les mêmes chevaux, participé aux mêmes concours et avions travaillés pour les même propriétaires de chevaux. En bref, notre amitié se reposait en grande partie sur l'équitation. Et il y a trois semaines, il me présentait Eirell, un pure race espagnol alezan très gentil. Je m'étais déjà occupé de lui, avec et sans Tom et l'avais déjà travaillé à pied, vraiment un étalon adorable. Et ce matin j'apprenais une nouvelle qui m'avait fait un choc. Tom avait succombé. Une overdose à ce que les médecins avaient dit. Je n'étais pas surprise, j'étais sûr que ça lui arriverait, il avait déjà perdu un bras à cause de ça, mais j'étais vraiment attristé, triste et surprise, d'apprendre sa mort, et que dans son testament il me léguait son cheval.

C'était la raison pour laquelle j'étais là aujourd'hui, pour venir voir ce petit cheval qui était désormais entre mes mains. J'étais arrivée au domaine du Valhalla un peu tard dans l'après-midi et avais cherché le boxe de l'alezan avant de m'approcher de lui en l'appelant par son prénom. Il avait l'air inquiet, peut-être qu'il comprenait que quelque chose n'allait pas, puisque Tom n'était pas venu le voir depuis plusieurs jours. Je tendais ma main vers lui pour qu'il la renifle tout en lui parlant d'une voix douce. Il s'approcha avec précaution en tendit son nez pour m'identifier. Je le laissais faire puis lui caressais doucement le chanfrein pour remonter vers son toupet dont dépassé un brin de paille. Je l'enlevais délicatement et le laissais retomber au sol avant d'entrer avec lui pour le caresser.

Je passais un petit moment avec lui avant de le laisser. Je sortais de son boxe et lui offrais une dernière caresse avant de m'éloigner.

• A demain Eirell, je viendrais m'occuper de toi!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rouxine
Nouveau integré
avatar

Messages : 2606
Date d'inscription : 16/12/2015

Info'
Trèfles:
337/400  (337/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 9 Aoû - 16:54

+1 en confiance

+2 Trèfle

_________________



BZIK I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 5 Déc - 13:37





Promenade dans le haras



Eirell & Tedrick




05/12/17

Le temps restait frais malgré le soleil qui brillait au dessus de nos têtes, à cette période de l'année peu de mes chevaux mettaient encore le nez au paddock plusieurs heures, les plus fragiles et les tondus passaient le plus clair de leurs temps dans leurs boxes, au chaud et à l'abri, mais comme ils ne pouvaient passer la journée enfermée, il fallait les sortir un peu promener. Aujourd'hui je comptais donc emmener promener un peu Eirell dans le haras, juste pour la forme, je me rendais donc à la sellerie et le retrouvais tout de suite après.

• Coucou toi! On vas faire un tour tranquille dehors d'accord?

J'entrais tranquillement avec lui et lui offrais plusieurs caresses et bisous avant de le panser énergiquement pour, une fois propre, lui mettre sa couverture bleu aux lanières rouges, son bonnet bleu aux contours rouges et son licol en cuir brun. Nous étions partis!

Je n'avais Eirell que depuis cet été et nous n'avions jamais vu la neige ensemble, quoi que dans le sud la neige était plutôt un pokemon rare, il n'y avait pas eu un flocon depuis des années, mais je gardais espoir pour la faire voir à mes chevaux.

Bref, nous quittions l'écurie d'un pas tranquille pour rejoindre la cour du haras où plusieurs cavaliers s'activaient avec toutes sortes de chevaux tous différents, j'avais finalement laissé nos pas nous guider vers la carrière. Malgré l'herbe à ses sabots Eirell se montrait aussi intéressé et attentif que moi par le caroussel que six cavaliers déroulaient. S'il se montrait concentré, lorsque la musique s'enclencha l'étalon prit peur et fit un brusque écart sur le côté. Je le rassurais gentiment avec des mots doux et des caresses avant de l'emmener marcher un peu plus loin.

Chaque année le haras offrait un spectacle fabuleux la veille de Noël ou plusieurs cavaliers monté ou à pied pouvaient présenter leurs numéros avec leurs montures, j'avais pensé à m'inscrire avec l'alezan, mais l'étalon n'était pas prêt à ça, nous avions tout notre temps et je ne voulais pas lui faire subir une dose de stress inutile, mais il avait déjà progressé beaucoup en comparaison au jour où il était rentré dans ma vie, mais j'avais bon espoir qu'un jour on pourrait y participer!

Je caressais l'étalon et l'emmenais promener près des installations puis des paddocks pour qu'il puisse voir les copains encore au pré avant de le ramener à l'écurie où je le délicolé et lui retirais bonnet et couverture pour rester un peu au chaud à le câliner puis ranger les affaires en le laissant tranquille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etoly
Admin volante
avatar

Messages : 2656
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 25

Info'
Trèfles:
361/500  (361/500)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 5 Déc - 21:11

+ 2 confiance
+ 1 soins

+ 2 Trèfle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 10 Avr - 9:39





Soins au boxe



Eirell & Tedrick




10/04/18

Le domaine du Valhalla changeait radicalement, s'en suivait des décisions complexes, comme celle de spécialiser l'écurie dans une discipline par exemple, et si vous vous demandiez laquelle, il s'agissait du dressage. Ainsi j'avais vendu plusieurs de mes chevaux, ne gardant quasiment que mes ibériques, j'accueillais également toujours des pensionnaires appartenant à des propriétaires et continuant de proposer des demi-pensions sur certains des miens, j'avais également décidé de me mettre sérieusement à l'élevage et surtout les concours, voir les spectacles. Bref, que de changement et de grand projets avec les chevaux!  Je devais aussi admettre quelque chose, la présence d'Andrew m'était vraiment d'une grande aide, il m'aidait à m'occuper des chevaux, principalement à les nourrir, nettoyer leurs boxes et les sortir au paddocks, les soins également lorsqu'ils le nécessitaient. Il commençait également à monter mais concrètement ce n'était pas son truc, il avait encore beaucoup à apprendre.

D'une trentaine de chevaux nous étions passés à une vingtaine et cela permettait un meilleur suivit et entretient des chevaux, bref, que du gagnant. Evidemment cela me faisait mal de laisser derrière moi plusieurs chevaux que j'avais vu naître et débourrer, mais ils seraient plus heureux avec quelqu'un qui avait tout son temps à leur accorder. L'écurie avait également changé d’aspect, une écurie était réservé aux chevaux du domaine, l'autre partie était occupé par les chevaux de propriétaires en pensions.

Pas le temps de m'arrêter sur les détails, j'avais des chevaux à travailler! Aujourd'hui j'avais l'intention de longer un peu Eirell, histoire de le faire bouger ses fesses, j'utilisais depuis peu des élastiques avec lui afin de lui muscler un peu plus le dos. En parlant d'Eirell j'étais vraiment fier de ce qu'était devenu cette petite beauté, je l'avais récupéré au Rescue Me et il avait doucement changé, certe il avait toujours été un amour patient et plein de bonne volonté depuis les débuts, mais il avait fait de grand progrès sur le plan "social", il commençait à reprendre vraiment confiance en lui et bientôt j'espérais pouvoir le sortir en concours, mais je comptais prendre mon temps, je ne voulais pas l'effrayer ou brusquer les choses, il me donnait le rythme et je faisais avec, et puis honnêtement, ce cheval était si gentil qu'on ne voulait que lui faire plaisir, et j'avais du mal à me dire qu'on lui a fait du mal dans le passé.

Après avoir nourrit tout les chevaux du domaines et lâchés les chevaux qui étaient au repos ce matin ou toute la journée suivant les équidés, je me dirigeais vers la sellerie où je récupérais ce dont nous aurions besoin pour notre petite séance, une fois fait je me rendais vers le boxe de l'alezan qui m’accueillit chaleureusement, tendant son petit nez alezan vers moi. Je lui offrais plusieurs caresses, j'étais toujours très flatté lorsque mes chevaux étaient content de me voir!

Une fois les salutations échangées j'entrais dans le boxe et pansais avec énergie l'alezan, ce dernier se laissa faire, bien content qu'on lui fasse une petite beauté. J'en profitais pour regarder un peu au niveau de ses cicatrices, le problème avait été qu'elles étaient profondes et pas soignées lorsque je l'avais rencontré et ainsi elles ne partiraient pas, mais cela ne changeait en rien que ce pure-race espagnol était vraiment splendide!

Une fois tout propre j'enfilais sa bride, il se laissa faire sagement et prit le mors de lui même, je le félicitais donc avec une caresse puis retirais les rênes, j'aurais dû le faire avant, c'est vrai, mais j'avais oublié. Je lui offrais une friandise pour sa docilité et sa patience puis l'emmenais vers le rond de longe où notre séance aurait lieu.


De retour à l'écurie je ne pris pas la peine de l'attacher, je savais qu'il ne partirait pas je ne sais où de lui même, il attendait simplement que l'on s'occupe de lui, je retirais les élastiques, la bride, le surfaix et lui passais un rapide coup de brosse douce sur le corps, il n'avait pas beaucoup transpiré mais je l'emmenais tout de même à la douche une fois relicolé, je m'occupais alors de lui rincer les membres, il parrut surpris au premier contact de l'eau mais finalement rien de bien "méchant", il avait juste montré le blanc de ses yeux en relevant la tête avant de se calmer de lui même sous les encouragements et les caresses sur l'épaule.

Une fois bien rincé je l'emmenais jusqu'au paddock où je le lâchais avec mes autres étalons de sortis, il resta quelques secondes près de la barrière, comme s'il attendait mon autorisation en quelque sorte, puis s'éloigna d'un pas tranquille pour aller brouter près d'Hyperspace, son fils. Je restais quelques secondes à regarder le petit groupe d'étalon avant de les laisser tranquille, d'autres chevaux m'attendaient après tout!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whappa
Admin whappoux
avatar

Messages : 2861
Date d'inscription : 19/07/2014
Age : 19

Info'
Trèfles:
290/300  (290/300)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 15 Avr - 11:20

+ 2 en soins
+ 2 en confiance

+ 4 Trèfle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 25 Avr - 13:35





OBJECTIF : Couper les crins de son cheval dans un résumé au boxe



Eirell & Tedrick




25/04/18

Après ma promenade avec Moonlight je décidais de rendre visite à mon doux Eirell, les crins de l'alezan avaient beaucoup poussés et je pensais q'une crinière en brosse lui irait très bien, c'était donc ma mission du jour, jouer les coiffeurs.

Armé de ma boîte de pansage, peigne et ciseau je rejoignais le boxe de l'alezan qui somnolait tranquillement dans son boxe. Après l'avoir appelé pour lui indiquer ma présence j'entrais. Câlin de nature il s'approcha et demanda quelques papouilles et caresses, je le caressais alors et lui gratouillais le front avant de commencer à le panser.

Dans un premier temps je passais l'étrille en caoutchouc sur les parties charnues de son corps, l'étalon plissait les yeux, appréciant le contact de la brosse, il était vraiment mignon! J'enchaînais alors tranquillement avec la brosse dure et appuyais beaucoup sur la brosse douce que l'étalon appréciait particulièrement, je curais ensuite ses sabots puis démêlais ses crins.

L'étape était longue et laborieuse mais l'étalon se montrait patient, pour m'aider à cette tâche j'utilisais un démêlant en spray, mon outil le plus efficace, et faisais en sorte que ses crins soient parfaitement démêlés, suite à ça j'attaquais la coupe, rassemblant les crins à l'aide de deux peignes puis les coupants de sorte à faire une crinière en brosse. Je m'y prenais avec le plus de professionnalisme possible, concentré à fond pour éviter de faire des bêtises et le rendre tout sauf présentable.

Par chance Eirell était un cheval d'une nature calme, il ne posait aucun problème et ne bougeait pas, ainsi, la crinière fut achevée et faite correctement, je lui offrais deux bonbons aux céréales et m'occupais de la queue, commençant par la démêler.

Je trichais un peu, retirant les brins de pailles à la main, puis pschitait le produit et démêlais, c'était le plus délicat car il était emmêlé, même si cela ne se voyait pas. Je coupais ensuite entre le jarret le canon, au juste milieu, puis lui offrais une friandise.

• C'est bien mon beau!

L'étalon tout beau tout popre je décidais de l'emmener brouter un peu en main près des carrières avant de le lâcher au paddock avec les coupains pour qu'il puisse profiter du plein air.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whappa
Admin whappoux
avatar

Messages : 2861
Date d'inscription : 19/07/2014
Age : 19

Info'
Trèfles:
290/300  (290/300)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mer 25 Avr - 20:33

+ 2 en confiance
+ 3 en soins

+ 2 Trèfle

event 13 :
1x fleur de sureau

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 1 Mai - 13:06





OBJECTIF : Préparer des friandises maison et les offrir à un cheval



Eirell & Tedrick




01/05/18

Après avoir quitté Milord une idée m'avait traversée l'esprit, fabriquer des friandises pour chevaux moi même! Je n'étais pas un excellent cuisiner mais je ferais un effort pour mes protéger après tout! Après avoir vérifié que tout le petit monde allait bien, d'ailleurs nous étions doublement plus vigilent au paddock depuis l'empoisonnement de certains chevaux, je remontais chez moi ou je découvrais Isaac qui jouait allègrement sur mon ordinateur :

• J'ai besoin de l'ordi, va falloir que tu bouges!

Il soupira et se déplaça telle une larve avant de venir s'installer sur le canapé, rapidement agressé par croquette, mon chaton noir à l'unique oeil vert, il avait perdu l'autre durant un combat avec un autre chat, et depuis son arrivée ici il semblait s'être lié d'amitié avec Castle Mania, aussi improbable soit-il, enfin passons.

Je réunissais tout les ingrédients nécessaires à la fabrications, et par chance ici je ne manquais de rien, encore moins de nourriture pour chevaux à vrai dire! Pour ce que je souhaitais faire, soit des biscuits croustillants à l'avoine, j'avais besoin d'un verre de farine d'avoine, un verre de farine de blé, un verre de carotte hachées, du sucre, du sel, de l'huile végétale et de la mélasse, et franchement je remerciais Isaac de sa présence pour m'aider avec tout ça.

Je commençais par couper les carottes en petit morceaux avant de les mélanger avec la farine d'avoine et la farine de blé, suite à ça Isaac ajoutais une cuillière de de café de sel et une seconde de sucre. Pendant que je continuais de mélanger il ajoutais deux cuillères à café d'huile végétale et quatre cuillères à soupe de mélasse.

Après avoir bien mélangé les ingrédients jusqu'à ce qu'ils tiennent ensemble nous prenions à la main le rendu pour en faire des petites boules de mélanges, suite à quoi nous les posions sur une plaque de cuisson préalablement huilée. Une fois les mains à peu près propre j'enfournais dans un four à 175°C et les laissais cuire jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées, une quinzaine de minutes après environs.

Une fois sortit du four nous attendions que ce soit refroidit pour les donner aux chevaux, même si Eirell était particulièrement visé à vrai dire! Et puis, je devais admettre qu'on avait presque envie de les gouter! Bon, ok, j'avoue, j'avais croqué dedans, ce n'était pas si mauvais en fait, mais je n'en mangerais pas tout les jours!

Nous en avions fais cinq, ainsi nous ne pouvions les donner à tout le monde, je commençais par en tendre un à Eirell qu'il mangea avec appétit tandis qu'Isaac rejoignait Mettaton à qui il voulait offrir le sien, je continuais en en donnant un à By Icon et Castle Mania ainsi que Thi is Halloween qui adora cette attention!

Une fois la distribution terminée nous échangions un regard avec Isaac avant de remonter en faire pour le reste de l'écurie! Après tout chaque cheval devrait avoir le droit de se remplir la panse avec des biscuits fait maisons non?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whappa
Admin whappoux
avatar

Messages : 2861
Date d'inscription : 19/07/2014
Age : 19

Info'
Trèfles:
290/300  (290/300)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 1 Mai - 22:08

Dur à noter du coup j'ai en peu compensé en trèfles
+ 1 en confiance

+ 4 Trèfle

event 13 :
1x son

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Jeu 21 Juin - 17:12





Soins au boxe



Eirell & Tedrick




21/06/18

Pour entamer ce bel après-midi, j'avais décidé de monter un petit peu mon brave Eirell lors d'une séance de dressage en carrière, avec Eirell nous allions bientôt commencer les concours, et l'alezan ayant été au repos après 1 mois d'arrêt suite à un bobo, cela ne faisait que quelques jours que nous reprenions le travail sérieux.

Avant d'aller récupérer l'étalon je commençais par faire un tour dans la sellerie pour attraper tout l'équipement nécessaire que j'organisais de manière pratique sur le chariot, suite à quoi j'emmenais le tout devant la porte du boxe où l'étalon m'attendait déjà, semblant assez content de me voir.

Quelques caresses et friandises plus tard j'entrais avec l'alezan et lui offrais une grattouille sur la base de l'encolure avant de me mettre à le panser avec énergie et franchise, souhaitant retirer le plus de poussière possible, monsieur s'étant visiblement couché, je m'appliquais aussi à retirer un à un les brins de pailles coincés dans ses crins, suite à quoi je curais ses sabots et le sellais.

Dans un premier temps je plaçais le tapis vert pomme qui lui allait si bien sur son dos, s'en suivit de la selle de dressage en cuir noir que je sanglais de quelques trous et du filet à mors simple qu'il prit sans poser de soucis, ouvrant de lui même la bouche et se mettant à mâchouiller paisiblement l'objet tandis que je plaçais les bandes de travail sur ses membres, ces dernières étaient bicolore, vert pomme pour la diagonale antérieur droit/postérieur gauche et noir pour l'autre diagonale.

Eirell était prêt et reluisant, je mettais ensuite mes chaps, suivit de mes gants, je terminais par viser ma bombe sur ma tête avant de guider Eirell jusqu'à la carrière où nous travaillerions aujourd'hui.


De retour à l'écurie je commençais par déseller l'étalon en vérifiant qu'il ne s'était pas fait de bobo durant la séance, mais ce dernier semblait être plutôt en forme, un peu essoufflé puisque la plus grosse partie de la séance tournait autours du travail au galop, mais il n'avait pas l'air épuisé pour autant.

Une fois désellé je passais un bref coup de brosse douce sur sa robe luisante avant de curer ses sabots, vérifiant par la même occasion qu'aucun petit cailloux ne s'y étaient glissés. Finalement restais un petit peu avec lui à le câliner avant de passer la longe autours de son encolure et de l'emmener au paddock où je le lâchais pour le laisser rejoindre ses congénères.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chocolat
Admin tout Choco' !
avatar

Messages : 2261
Date d'inscription : 04/07/2014
Age : 19

Info'
Trèfles:
364/400  (364/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 24 Juin - 12:34

+ 1 point en soins

+ 2 trèfle

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 7 Aoû - 13:34





Soins au boxe



Eirell & Tedrick




07/08/18

En ce début de journée c'était Eirell que je décidais de sortir pour une séance de dressage qui, connaissant l'alezan, se déroulerait probablement à merveille, je récupérais donc l'équipement de l'étalon pour ensuite le retrouver au boxe où il m’accueillit chaleureusement.

J'offrais de nombreuses caresses à l'étalon avant de me glisser à l'intérieur du boxe pour commencer à bien le panser, retirant la poussière qui s'était accroché à la belle robe alezane du PRE, qui d'ailleurs se laissa faire sans broncher, même si cela prenait du temps, je démêlais également ses longs crins mais n'allait pas jusqu'à les pionter.

Je finissais par le seller avec un ensemble vert pistache ainsi que ma selle de dressage en cuir noir et le filet assortit, je plaçais également des bandes vertes également, la séance ne serait pas excessivement longue mais sportive, ainsi je décidais de préserver ses tendons, puis je mettais ma bombe, mes gants, mon stick au besoin, puis nous prenions la direction du manège qui nous préserverait un temps soit peu du soleil et de la chaleur.


De retour à l'écurie bien transpirant je désellais l'étalon, puis retirait les bandes et le licolais, direction la douche pour lui faire un peu de bien en le nettoyant, ainsi je l'attachais à l'anneau et commençais à allumer le jet que je dirigeais d'abord vers ses membres, puis remontais et finalement le nettoyais entièrement, ainsi que ses parties intimes car il fallait bien les nettoyer!

Lancé j'allais dans mon casier dans la zone de soins, il comprenait des affaires pour la douche mais également des crèmes, sprays et autres pour les plus ou moins gros bobos, j'en sortais mon shampoing à la fraise, et oui, puis commençais à faire mousser sur sa robe alezane, chaque parcelle y passait!

Une fois bien mousseux je le rinçais, faisant tomber la mousse et la saleté, et puis il semblait content, au moins il pouvait avoir un peu de fraîcheur, je veillais à ne pas laisser de savon, puis éteignais le jet et passais le couteau de chaleur afin qu'il n'attrape pas froid, je démêlais ensuite ses crins à l'aide de ma brosse à crin et le ramenais à l'écurie où il pouvait profiter de l'ombre que n'avait pas spécialement le pré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rouxine
Nouveau integré
avatar

Messages : 2606
Date d'inscription : 16/12/2015

Info'
Trèfles:
337/400  (337/400)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Jeu 9 Aoû - 15:20

+1 en confiance
+3 en soins

+3 Trèfle

_________________



BZIK I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Jeu 27 Sep - 18:16





Soins au boxe



Eirell & Tedrick




27/09/18

La vie était parfois dure, mais toujours bien faite, la preuve, j'avais rencontré l'amour qu'était Eirell. Lorsque le destin avait fait croiser nos routes, c'était un cheval maigre, peureux, soumis, mal dans sa peau et dans sa tête, et à force d'amour et de patiente c'était un cheval, toujours soumis certe, mais plus heureux, et il était entouré d'hommes qui l'aimaient et qui le traitaient comme un roi.

Aujourd'hui j'allais m'occuper de lui, j'étais très pris par les pouliches et les jeunes en général, surtout que la saison des concours reprenaient et que j'avais quelques chevaux à valoriser, que ce soit pour la vente mais aussi pour la reproduction, et les autres étaient surtout proposés en cours ou demi-pension afin qu'ils aient toute l'attention et le travail qu'ils méritaient.

Pour le cas d'Eirell c'était plus difficile, gentil et expérimenté comme il était il aurait été un bon professeur, seulement vu son passé, je voulais éviter de le mettre dans une situation désagréable pour lui, par exemple avec un cavalier un peu brutal, mais par conséquent il ne sortait pas énormément.

Pour aujourd'hui je voulais travailler un peu à pied avec lui, histoire de revoir un peu les bases et les petits tours de cirque qu'il connaissait, au moins ça le sortirait et ça le divertirait, alors d'un pas tranquille je me rendais dans ma sellerie,croisant Sally qui comptait monter un peu Liquor Lips, puis récupérais ce dont j'aurais besoin, soit un licol, une longue longe et un stick, ainsi que des friandises, protections et ma boîte de pansage, puis rejoignais le boxe de l'alezan qui attendait patiemment que quelqu'un vienne lui apporter de l'attention.

Eirell c'était le genre de cheval un peu timide au premier abord, mais toujours très content de vous voir, qui aimait la compagnie des hommes malgré un passé compliqué qui aurait pu faire de lui un cheval "tondeuse à gazon", ou un simple compagnon de pré, mais il avait la rage.

J'entrais et lui offrais plusieurs caresses en lui parlant comme on parle à un bébé, un peu à la façon d'un attardé, oui oui, puis commençais à ouvrir la boîte pour en tirer l'étrille en caoutchouc que je passais sur son corps fin et musclé, je sentais ses muscles se détendre tandis que je lui parlais en faisant des mouvements circulaires.

Je ne m'attardais pas trop et enchaînais assez vite avec la brosse dure et la brosse dure, le pansage n'avait pas à durer 100 plombes, j'avais des choses à faire après et je ne pouvais me permette de perdre trop de temps, je passais ensuite aux pieds que je curais avec précaution, et démêlais ses crins coupés en brosse, coupe qui lui allait à merveille.

L'étalon prêt je n'attendais pas plus longtemps avant de poser les protections, car il était assez fragile et je ne souhaitais pas qu'il ai des bobos, c'était plus agréables pour lui, puis je terminais par le licoler avant de l'inviter à me suivre jusqu'au rond de longe où j'allais l'occuper histoire d'une petite demi-heure.


Rentré à l'écurie je le laissais pénétrer dans le boxe avant de le délicoler et de retirer les protections, vérifiant par la même occasion qu'il n'y avait pas de gonflement ou de chaleur anormales, puis je passais un coup de brosse douce, principalement pour retirer le sable qu'il s'était mis en se roulant, et terminais par curer ses pieds.

Après quelques câlins et deux friandises à la pomme, je décidais de le lâcher au paddock pour le reste de la journée, afin qu'il soit dehors avec ses copains, et le laissais enfin tranquille, histoire qu'il profite un peu d'être avec les autres chevaux sans humains pour l'embêter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhéa
Nouveau integré
avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 23
Localisation : Parmi les étoiles ♥

Info'
Trèfles:
163/200  (163/200)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 30 Sep - 9:58

+ 1 confiance
+ 1 soin

+ 2 Trèfle

EDIT : MAJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Ven 2 Nov - 0:39





Soins au boxe



Eirell & Tedrick




02/11/18

Mon bel Eirell reprenait doucement le travail, il avait fait une jolie saison de concours et j'avais jugé bon de lui laisser une bonne semaine de repos afin qu'il puisse profiter de petites vacances bien méritées, et maintenant nous allions recommencer doucement à mettre la machine en route.

Pour ce faire j'avais décidé de commencer par une petite séance de longe tranquille, ainsi je commençais par récupérer ce dont nous aurions besoin, puis le retrouvais dans son grand boxe où il somnolait paisiblement.

Après quelques caresses que l'étalon sembla apprécier, j'entrais et ouvrais ma boîte de pansage pour en sortir l'étrille en caoutchouc et commencer à brosser le poil rasé de l'étalon. Il n'était pas vraiment sale mais c'était une étape que j'appréciais et que visiblement Eirell aimait aussi! Je poursuivais ensuite avec la brosse dure.

Petit à petit j'enchaînais avec la brosse douce et terminais par curer ses sabots. L'étalon fut rapidement propre, je commençais alors à le licoler, puis mettais les protèges tendons. Je frottais finalement mon poing entre les deux oreilles de l'alezan, puis mettais la longe de travail, enfilais mes gants, prenais mon stick et l'emmenais vers le rond de longe.


De retour à l'écurie je commençais par délicoler l'étalon avant de retirer les protèges tendons et de commencer à lui passer un coup de brosse douce et de cure-pied tout en m'assurant qu'il n'avait aucune blessure, même superficielles.

Ne souhaitant pas l'embêter plus longtemps je lui donnais deux dernières friandises avant de le laisser se reposer tranquillement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhéa
Nouveau integré
avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 23
Localisation : Parmi les étoiles ♥

Info'
Trèfles:
163/200  (163/200)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Ven 2 Nov - 13:43

+ 2 soins
+ 1 confiance

+ 1 Trèfle

MAJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Sam 3 Nov - 22:11





Soins au boxe



Eirell & Tedrick




03/11/18

J'avais décidé de "finir" ma journée avec une petite séance de plat avec Eirell, quelque chose de tranquille. Je pensais à une séance en licol à cru avec quelques révisions des bases, ce qui ne poserait pas un problème puisque l'étalon connaissait le licol et la cordelette et qu'il était très sensible aux aides les plus minimes.

Je rejoignais donc la sellerie où je récupéré le licol éthologique et ma boîte de pansage, puis je rejoignais le boxe de l'alezan que je saluais d'une caresse sur le chanfrein avant d'entrer et de commencer à le panser sagement.

L'étalon plissait les yeux, semblant apprécier ce moment de douceur simple, ou la brosse faisait un massage agréable sur sa peau. Je poursuivais avec la brosse dure et la brosse douce puis je curais les sabots. Je caressais puis le licolais avec son licol éthologique bleu azur, suite à ça je mettais ma bombe, mes gants puis l'emmenais vers le manège où nous allions un peu bosser!


De retour à l'écurie je le délicolais et lui offrais un coup de brosse douce et de cure-pied qu'il avait bien mérité. Suite à ça je lui tendais une dernière friandise qu'il sembla bien apprécier, suite à quoi je m'assurais qu'il ne manquait de rien avant de faire le tour de distribution des rations à mes chevaux et ceux de propriétaires que j'accueillais dans la seconde écurie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhéa
Nouveau integré
avatar

Messages : 1318
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 23
Localisation : Parmi les étoiles ♥

Info'
Trèfles:
163/200  (163/200)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Dim 4 Nov - 12:59

+ 1 soin
+ 1 confiance

+ 2 Trèfle

-> MAJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PsychoShinigami
Admin toute zarbi
avatar

Messages : 4608
Date d'inscription : 17/11/2016
Age : 17
Localisation : Sur mon nuage à Clousdale ;)

Info'
Trèfles:
51/100  (51/100)

MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   Mar 6 Nov - 23:11

Soins au boxe



Eirell & Tedrick


06/11/18

Chaque jour, lorsque je faisais mon petit tour des écuries après avoir fais les boxes et nourris les différents chevaux du domaine, je me rendais compte de la chance incroyable que j'avais de pouvoir  vivre ma passion chaque jours, toujours plus passionné, et la chance que j'avais d'être propriétaire. C'était le rêve de grand nombre de cavaliers, moi le premier, et finalement, l'aventure avait commencé avec Milord, mon gentil bai qui vivait désormais une retraite tranquille au pré avec deux autres retraités.

Après m'être occupé de mes tâches et mangé, le soleil commençait à montrer le bout de son nez et je pensais que c'était une formidable occasion de partir à l'extérieur, mais avec qui. Je faisais un rapide tour des écuries, et mon regard c'était finalement posé sur Eirell. Mon petit étalon alezan au lourd passé avait certainement envie de voir un peu les arbres, les buissons, les sentiers et les champs qu'il n'avait pas vu depuis plusieurs jours déjà.

Il avait fêté ses 19 printemps récemment, cela me faisait tout drôle, lorsqu'il était arrivé dans mes écuries, lorsque j'avais eu la chance de faire sa rencontre alors qu'il attendait une âme généreuse au Rescue Me, il n'avait alors que 10 ans. Pour être honnête j'étais fier d'avoir pu le sortir de là et lui offrir la vie qu'il méritait, dans une "famille" étrange mais aimante, et qui ne voulait que son bien, ce qui n'avait pas été toujours le cas dans le passé, vu les cicatrices qui ne partiront jamais d'après le vétérinaire car trop profonde et soignées trop tard.

Je n'avais pas envie de l'embêter et de monter dessus, simplement de profiter d'une petite sortie agréable, et c'était toujours mieux à deux, alors j'avais décidé d'emmener avec nous Milord. Au début j'avais pensé à inviter Isaac à nous accompagner, mais la remise au travail de Mettaton lui prenait beaucoup de temps, seulement après avoir réussi à le convaincre, nous partions tout deux au paddock pour aller chercher les chevaux.

Même si il avait fêté ses 27 ans, Milord restait un cheval très énergique et un peu fougueux, même si en main il était adorable, je ne voulais pas prendre le risque de le laisser à Isaac avec qui il ne s'entendait pas spécialement bien. Je me rendais au pré où vivait Milord, qui se montra ravi de me voir arriver vers lui, hennissant joyeusement et trottinant dans ma direction. Je le serrais contre moi et lui tendais une friandise, ravi de le voir aussi heureux de me voir, puis le licolais avant de remonter l'allée avec lui, direction Eirell qui broutait tranquillement sous l'ombre de son abris.

Ce fut Isaac qui s’inséra à l'intérieur du paddock, marchant en direction de l'étalon alezan qui releva la tête, oreilles en avant, pour se diriger d'un pas un peu lent vers le jeune garçon. Il le licola après quelques caresses en guise de bonjour, puis me rejoignis. Nous vérifions que le loquet était bien fermé avant de guider nos chevaux en direction de l'air de pansage, histoire de leurs faire une petite beauté avant de nous en aller promener.

Attaché à l'anneau, nous pansions nos  chevaux en discutant de nos projets, que ce soit au niveau équestre ou encore dans notre vie plus personnelle, car il ne fallait pas oublier que nous étions fiancés! Je le taquinais un peu, lui jetant à la tête mon éponge. Il ronchonna et se cacha derrière l'alezan avant de se relever et de me la balancer. Ayant un meilleur réflexe que mon cadet je la rattrapais au vol et décidais de la ranger. Eirell avait sursauté, il ne fallait pas oublié qu'il avait eu de mauvais traitement et se montrait donc plus rétif que Milord qui avait connu pas mal de mes conneries par le passé et n'y prêtait plus attention.

En parlant de lui, cela me faisait tout aussi bizarre qu'Eirell, il avait 4 ans lorsque j'en étais devenu l'heureux demi-pensionnaire puis propriétaire, et désormais il avait 27 ans révolu, c'était un vrai choc psychologique pour moi, et j'espérais qu'il tiendrait encore un peu. La mort de Moonlight m'avait énormément affecté et j'avais peur de ce que je ressentirais lorsque Milord puis Halloween partiraient à leurs tours.

Pendant que nous discutions, nous finissions de panser nos chevaux et de leurs curer les pieds. J'insistais pour que nous démêlions les crins des chevaux, car c'était plus agréable pour eux d'avoir des crins bien peignés que formant des paquets de nœuds, enfin à mon avis, je n'étais pas dans la tête des deux étalons, et c'est seulement une fois resplendissant que je proposais à Isaac de se mettre en route.


Nous ne nous attardions pas et revenions à l'air de pansage où nous attachions les chevaux. Toujours en discutant un peu nous curions les sabots de nos chevaux, afin de déloger les possibles petits cailloux qui avaient pu s'y glisser et pouvant causer des blessures, même superficielles, il valait mieux prévenir que guérir après tout, du moins c'était un dicton que j'aimais appliquer sur mes chevaux.

Rapidement, nous décidions de ramener les chevaux, j'invitais donc Milord à me suivre pour prendre la direction du paddock qu'il partageait actuellement avec This is Halloween, l'un de mes chevaux qui venait de fêter ses 26 ans, puis Uriga, un papi de 27 ans, du même âge que Milord en effet. Je le lâchais donc, et il s'éloigna, oreilles en arrière.

Il me brisait le coeur, car il allait souvent voir les autres chevaux, mais ne tardait jamais à revenir près de la porte, me demandant de le ramener à l'écurie, malheureusement je ne pouvais pas, car comme je l'avais dit c'était la politique du haras, je lui faisais un petit câlin et rejoignais Isaac qui venait de lâcher Eirell.

L'étalon alezan trottinait tranquillement en direction du petit groupe d'étalon composé essentiellement de By Icon et de My God dont le débourrage venait de s'achever, ainsi que d'El Toro. Je les observais un peu, accoudé sur la barrière tandis qu'Isaac s'endormait. Je le prenais donc par la taille et le serrait contre moi avant de l'accompagner jusqu'à l'appartement, juste au dessus de l'écurie, avant de le laisser se reposer et de retourner vaquer à mes occupations.


Codage par Kuroki sur Epicode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eirell, pure race espagnol (é)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eirell, pure race espagnol (é)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eirell, pure race espagnol (é)
» Pure Race Espagnol
» La Bataille à la Frontière
» Capacités et capacités de race
» autres gifs de chien de race

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ Haras de Pado. :: 
les écuries
 :: ∞ domaines privés :: Domaine du Valhalla
-
Sauter vers: